XRP: by RippleLabs

Il est probable que vous connaissiez déjà le Bitcoin, la crypto-monnaie numéro un en plein essor en 2016 et 2017, mais il faut savoir qu’il existe plusieurs autres de ces devises virtuelles dont les principales particularités sont de ne pas avoir de forme tangible, et surtout de ne pas répondre à un seul organisme mais plutôt à un protocole de contrôle sans frontière, en théorie accessible à partir de n’importe quel ordinateur.

Parmi les plus citées, on trouve Ether (ETH) et Ripple (abréviation : XRP). Si la première est elle aussi une monnaie électronique distribuée sous licence libre, la seconde, non contente de faire office de monnaie d’échange, se targue également d’accélérer les transactions internationales en travaillant en parallèle avec le système bancaire traditionnel, un système en apparence moins cher, plus rapide et sans risque.

La start-up californienne Ripple, créée en 2004, utilise un protocole de transaction dit en blockchain, basé sur sa propre monnaie cryptographique qui lui permet d’offrir des services comme l’échange de devises ou de matières premières et le transfert de fonds en temps réel. Comparé au Bitcoin, qui se concentre plus exclusivement sur l’aspect monnaie en encourageant les mineurs à fournir de plus en plus de puissance informatique au réseau, Ripple est d’abord un réseau transactionnel qui utilise sa crypto-devise pour accélérer les échanges (quelques secondes pour une transaction entre l’Espagne et le Mexique, par rapport à quatre jours pour les organismes bancaires traditionnels et quelques heures pour le Bitcoin).

Et les banques et gouvernements se bousculent pour tirer parti du système. La Banque Nationale d’Abu Dhabi fait par exemple appel à Ripple pour proposer des transactions transfrontalières rapides et économiques à ses clients. De quoi attiser la curiosité des traders en ligne qui ne veulent pas rater le coche : après tout, si le Bitcoin, l’ancêtre et concurrent de Ripple, poursuit doucement mais sûrement son ascension fulgurante sur les marchés, les avantages supplémentaires proposés par le second ne peuvent, là aussi, que stimuler une croissance fiable et rapide.

Alors, puisqu’il n’y a pas de mineurs, comment fait-on pour trader Ripple ? Selon des règles établies par Ripple, un milliard de XRP sont échangés chaque mois et si la valeur de la devise fluctue, l’avenir pourrait être prometteur pour ceux qui auront pensé à investir leurs dollars ou leurs euros dans quelques XRP.

On a longtemps douté des monnaies cryptographiques qui apparaissaient sur les marchés, et la moindre baisse de valeur s’accompagne d’un petit effet de panique auprès des investisseurs, réaction somme-toute compréhensible puisque les technologies utilisées par ces réseaux sont tellement nouvelles et high-tech qu’il est difficile de prévoir leurs mouvements futurs.

Pourtant, la récente alliance de Ripple avec MoneyGram ainsi que le déploiement du système par 11 des 100 plus grandes banques au monde ne peut que contribuer à un futur prometteur pour le XRP, et il faudra plus que les doutes occasionnels du marché pour l’arrêter.

 

Bibliographies :

Le Ripple peut-il détrôner le Bitcoin ? Forbes France, 2018.

Ripple’s XRP is the biggest loser of the cryptocurrency bloodbath Business Insiders, 2017.

Benjamin CHOUKROUN

Benjamin CHOUKROUN


Leave a Reply


About us

Bonds & Shares is a participatory non-Profit information platform for, through and by experts in finance and business.


CONTACT US

CALL US ANYTIME