Qu’est-ce que la technologie blockChain?

La blockChain, innovation technologie, est la structure sous-jacente du bitcoin. Les professionnels y voient une innovation qui pourrait révolutionner les transactions dans le futur. Peu de personnes et d’entreprises ne savent pas exactement ce que c’est… Son fonctionnement et ses possibles applications seront abordés dans cet article.

Définition de la blockChain

La blockChain est une technologie de stockage et de transmission d’informations. Elle est transparente, sécurisée et fonctionne sans organe central de contrôle. C’est une énorme base de données contenant l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. Elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire. Ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne.

Tout intervenant peut consulter l’ensemble des opérations actuelles et passées. A l’inverse des bases de données classiques, elle est distribuée. Ceci permet de disposer de plusieurs exemplaires de la base de données. Ils existent simultanément sur différents ordinateurs baptisé “nœuds” du réseau. Cela permet de sécuriser le système et d’éviter que la blockChain puisse être piratée.

Ils existent plusieurs types de blockChain :

  • des blockChain publiques : elles sont ouvertes à tous ;

Le mathématicien Jean-Paul Delahaye compare la blockChain publique à un grand livre comptable public, anonyme et infalsifiable. Il l’imagine à un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible.

  • des blockChain privées : elles sont réservés à certains intervenants.

Une blockChain privée est interdit au public. La participation à ce dernier se fait sur autorisation et est majoritairement utilisées par les institutions financières en interne.

La blockChain est apparu pour la première fois en 2008 avec la création de la crypto-monnaie « Bitcoin ». Elle a été développée par un inconnu sous le pseudonyme Satoshi Nakamoto. Ces deux innovations sont corrélées car la blockChain est l’infrastructure sous-jacente du Bitcoin.

C’est cette dernière qui a permis la première transaction avec le bitcoin en mai 2010. Le bitcoin ne peut exister sans la technologie blockChain, l’inverse n’est pas vrai. Aujourd’hui, les entreprises et les gouvernements envisagent l’utilisation de la blockChain à d’autres fins. 

Fonctionnement de la blockChain

La caractéristique principale de cette technologie est la transparence. Cette transparence est caractérisée par le fait que toutes les transactions effectuées entre les différents utilisateurs depuis la création de la chaîne y sont enregistrées. La sauvegarde se réalise sous forme de ‘’blocs de transactions’’ qui empilés les uns aux autres, forment une ‘’chaîne’’. D’où le nom de ‘’chaîne de blocs’’ ou  blockChain en anglais.

Les différentes transactions effectuées entre les utilisateurs du réseau sont regroupées par blocs. Chaque bloc est validé par les nœuds du réseau appelés les ‘’mineurs’’. Ces mineurs sont chargés de vérifier la validité des transactions bloc par bloc. Ils sont en général des particuliers, qui sont rémunérés pour mettre à disposition la puissance de calcul de leurs processeurs. Les problèmes mathématiques résolus par ces ordinateurs sont très complexes. On assiste alors au regroupement des mineurs et la création de gigantesques fermes d’ordinateurs.

Le fonctionnement d’une transaction à travers la blockChain peut être décrit en 5 phases :

A effectue une transaction vers B ;

plusieurs transactions sont regroupées dans un bloc ;

le bloc est validé par les nœuds du réseau au moyen de techniques cryptographiques ;

le bloc est validé, daté et ajouté à la chaîne de blocs (ou ‘’blockChain’’) à laquelle tous les utilisateurs ont accès ;

B reçoit la transaction de A.

Ce processus nécessite un certain temps de calcul selon le type de blockChain dont on parle :

approximativement dix minutes pour le bitcoin ;

15 secondes pour Ethereum.

Sécurité et application de la blockChain

La blockChain est une base de donnée décentralisée c’est à dire qu’elle est hébergée par une partie des utilisateurs. Elle ne peut qu’être hacker que si plus de la moitié des nœuds sont rompus simultanément. Les informations qui sont contenues dans les différents blocks (transactions, contrats etc…) sont protégées par des systèmes cryptographiques1. Cela empêche les utilisateurs de les modifier. De plus, le système de cryptographie est ‘’asymétrique’’ : c’est-à-dire qu’il faut deux clés différentes (une privée, une publique) pour opérer une transaction. 

Grâce à son caractère décentralisé, couplé avec sa sécurité et sa transparence, la blockChain permet des applications bien plus larges que le domaine monétaire. On peut les classifiez en trois domaines :

  • les transactions sur les actifs (utilisation monétaire, mais pas uniquement : titres, votes, actions, obligations…) ;

les applications en tant que registre : elle assure ainsi une meilleure traçabilité des produits et des actifs ;

les smart contracts : ce sont des programmes autonomes qui exécutent automatiquement les conditions et termes d’un contrat, sans intervention humaine une fois démarrés.

Les domaines d’application sont immenses et divers. On peut citer : la finance, l’assurance, l’immobilier, l’énergie, les transports, la santé, l’industrie pharmaceutique, l’agroalimentaire, le luxe, le commerce international, la distribution, l’aéronautique, le vote, l’industrie musicale etc…

Dans l’avenir on pense que les blockChain pourraient remplacer la plupart des « tiers de confiance » centralisés (métiers de banques, notaires, cadastre,…) par des systèmes informatiques distribués. Certains analystes pensent qu’elles pourraient dépasser certaines plateformes collaboratives.

Grâce à la blockChain en générale et aux smart contracts en particulier, les intervenants pourraient effectuer des transactions directement avec un tiers :

un chauffeur, sans intervention d’une plateforme comme blablacar ou Uber ;

un loueur d’appartement sans intervention d’une agence de location.

Dans les deux cas, on assisterait à une transaction de gré à gré. Donc pas d’intermédiaires ni de commissions.

Webographie

https://www.lesechos.fr/28/10/2017/lesechos.fr/030787214894_bitcoin–cryptomonnaies—qu-est-ce-que-c-est–comment-ca-marche-.htm

https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/030787214894-bitcoin-cryptomonnaies-quest-ce-que-cest-comment-ca-marche-2125947.php

https://blockchainfrance.net/decouvrir-la-blockchain/c-est-quoi-la-blockchain/

https://le-coin-coin.fr/dossiers/quest-ce-que-le-bitcoin/

https://www.cnews.fr/vie-numerique/2018-01-23/bitcoin-quest-ce-que-la-blockchain-la-technologie-qui-va-revolutionner-le

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/la-france-adapte-son-cadre-legislatif-a-la-blockchain-1322710.html#utm_campaign=Echobox&utm_

1Un système cryptographique est un ensemble des techniques (algorithmes ou méthodes de chiffrement), documents (textes clairs et chiffrés, clefs) et outils matériels (par exemple un processeur particulier, ou une machine) qui permettent le chiffrement de données (messages, fichiers, etc.) d’une façon particulière.

Moufid ABAYOMI

Moufid ABAYOMI


Leave a Reply


About us

Bonds & Shares is a participatory non-Profit information platform for, through and by experts in finance and business.


CONTACT US

CALL US ANYTIME



Latest posts