Mohamed GUERBAZ: Des “Dark Pool” à MiFID II

Mohamed GUERBAZ: Des “Dark Pool” à MiFID II

Le lancement en 2007 de MiFID II n’a pas répondu parfaitement aux attentes des marchés. Une expérience qui a ete challenge par la crise des sub-
primes (defauts reglements-livraisons, manque de liquidite, manque de transparence,. . . ) juste quelques mois plus tard. Le 03 janvier 2018 MiFID II a vu le jour
comme successeur qui, selon les experts des marche nanciers, reste loin d’être un changement progressif. MiFID II changera radicalement la quasi-totalité du
marchée tel que nous le connaissons aujourd’hui, avec des repercussions profondes sur toutes les parties négociantes d’instruments financiers. En particulier, MiFID II ne va pas seulement changer completement la facon dont presque tous les produits de gré à gré sont cotes, negocies et declares, mais apportera
également d’autres changements au marchée boursier negocié en bourse. Cela entrainera toute une serie d’implications pour les banques d’investissement, les
banques privées, les gestionnaires d’actifs, les banques de détail, les compagnies d’assurance, les fournisseurs d’infrastructures de marché et les entreprises non
financières telles que les fournisseurs d’énergie.

MiFID II doit être alignée sur un certain nombre d’autres réglementations mises en ouvre a l’échelle mondiale, européenne et nationale. Par consequent,
de nombreuses entreprises reagissent en considerant plusieurs reglementations connexes, par exemple aligner Dodd Frank, Bâle III / directive sur les exigences
de fonds propres (CRD) (Connu comme Basel IV), reglement EMIR (European Market Infrastructure Regulation), directive sur les abus de marche (MAD)
II et MiFID II. Cette demarche permettra une mise en oeuvre beaucoup plus contrôléee, cohérente et efficace, en évitant la duplication du travail dans les zones
de chevauchement. Les entreprises doivent comprendre l’impact, a la fois sur leur organisation et sur le marché en général, pour évaluer les exigences de confor-
mité spécifiques à leur organisation et déterminer les opportunitées commerciales potentielles. Compte tenu de cette complexité et de cette vaste portée, les en-
treprises devraient s’assurer que leur stratégie et leur organisation sont alignées pour la conformité à janvier 2017.

La nouvelle directive vise a mettre un  “Focus”  sur les plates-formes de négociation réglementées (marchés réglementés, systèmes multilatéraux de négociation et systèmes organisés de négociation) pour la négociation réglementé des instruments nanciers ou assimilés (tels que les dérivés, les obligations, les produits structurés, les quotas d’émission carbone. . . ), éetablir un climat de négociation transparent Pré/Post opération, stabiliser les marchés financiers via l’encadrement des activités de trading algorithmique, protection les investisseurs et garantie du principe de ”Best Execution”. Cette transparence dans
l’exécution s’accompagne d’une forte augmentation du nombre de plateformes de négoce et du nombre de rapports générées (reporting).

Est-ce que le coût de l’exécution et la complexité vont visiblement diminuer?

Mohamed GUERBAZ
MOHAMED GUERBAZ
PROFILE

Posts Carousel

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

Cancel reply

Leave a Reply

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos