Mardi noir pour les crypto-monnaies

Mardi noir pour les crypto-monnaies

Le Mardi 16 janvier 2018 à été une journée compliquée pour les traders de crypto-monnaies. Le Bitcoin, précurseur sur ce marché à chuté de 18% au cours de la journée passant de 13590 $ à 11570 $. L’Ethereum à quant-à lui chuté de 18%, le Dash 21% et le Ripple 40%.

Cette chute, serait selon les analystes, expliquée par le durcissement des autorités de régulation à l’encontre des crypto-monnaies, particulièrement en Corée du Sud et en Chine.

En décembre 2017, la Corée du Sud à interdit aux institutions financières implantées dans le pays de réaliser des transactions sur les monnaies virtuelles. Le gouvernement Sud Coréen envisagerait à présent d’interdire toutes les transactions sur les crypto-monnaies. Cette information à été confirmée par Choi Jong-Ku « Le gouvernement a commencé à discuter des possibilités d’interdire les échanges de crypto-monnaies ou interdire celles qui font l’objet de pratiques illégales ».

En outre, cette interdiction peut prendre un peu de temps du aux procédures parlementaires longues en Corée du Sud. Cette volonté du gouvernement est poussée par les fortes fluctuations des crypto-monnaies qui rendent cet investissement très risqué. L’année 2017 à été marqué par la faillite d’une plateforme d’échange au sein de ce pays suite à un piratage engendrant par la suite une panique sur le marché.

La Chine, à quant-à-elle interdit dès septembre 2017 les levées de fonds réalisées dans les crypto-monnaies. Selon certaines sources, la Chine souhaiterait aller plus loin dans ce sens en interdisant l’accès aux plateformes d’échanges à ses résidents. De plus, elle souhaite limiter le « minage ». Le gouvernement chinois estime qu’au-delà d’accroitre la spéculation, les fermes de minages consomment énormément d’énergie. La consommation du minage représente chaque jour plus que la consommation d’un Etat comme la Hongrie.

Les interventions du gouvernement chinois sur le marché des crypto-monnaies risquent d’être un coup dur, en effet, 70% des volumes de minage sont fait en Chine. En outre, les résolutions prises par le gouvernement à l’encontre de cette activité, ont entrainé une migration des fermes vers d’autres pays moins contraignants. En effet, il s’agit d’une activité très enrichissante poussant les mineurs à continuer leurs activités dans d’autres pays.

Paris et Berlin vont aussi dans le sens de la régulation de ce secteur. Ils ont annoncé qu’ils présenteront des propositions communes au G20 Finances qui se tiendra en mars au Brésil. Ils souhaitent à travers la régulation diminuer le risque.

Le marché des crypto-monnaies résistera-t-il à la vague de régulation ?

Posts Carousel

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

Cancel reply

Leave a Reply

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos