L’économie de la légalisation du cannabis: Une fausse bonne idée ?

0
251
large field of agricultural plants in spring
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Les questions sur l’usage du cannabis se posent en ce moment un peu partout dans le monde, aux Etats-Unis récemment plusieurs états comme la Californie on légalisé le cannabis. Au Canada l’usage récréatif du cannabis sera bientôt légal. Les Etats sont attirés par la manne financière du marché noir et pensent pouvoir agir dessus.

Plusieurs candidats à l’élection présidentielle française se sont exprimés sur le sujet de société qu’est la consommation de cannabis. Certains candidats sont pour une légalisation et d’autres pour une dépénalisation du cannabis.

Tout d’abord il faut savoir qu’en France, l’article R5132-86 précise que « sont interdits la production, la fabrication, le transport, l’importation, l’exportation, la détention, l’offre, la cession, l’acquisition ou l’emploi » du cannabis et de sa résine.

Le cannabis se présente sous plusieurs formes et sous plusieurs appellations. Le cannabis titre son nom du nom latin de l’espèce botanique Cannabis sativa, on peut aussi l’appelé chanvre. On parle de marijuana pour la feuille et de haschich pour la résine obtenue à partir de la plante. Le cannabis se consomme aussi sous différentes formes moins représentatives comme l’huile.

Bien entendu le cannabis est consommé pour ses effets psychotropes, qui sont induits principalement par le tétrahydrocannabinol ou simplement THC (d’autres cannabinoïdes sont présents mais en plus petite quantité). Plus il y a de THC plus les effets psychotropes sont importants, la plupart du temps le produit final est coupé ce qui limite la quantité présente.
Même s’il existe des débats autour des effets positifs du cannabis, il est reconnu comme une drogue depuis 1961 (convention unique sur les stupéfiants).

Aujourd’hui plusieurs hommes politiques pensent à légaliser ou dépénaliser le cannabis, pour diverses raisons ; produit bien intégré dans la société, recettes fiscales possibles, objectif de diminuer la criminalité…….

Mais quelle différence entre légaliser et dépénaliser ? Dépénaliser signifie renoncer à punir pénalement l’usage du cannabis ou baisser le niveau d’infraction pour le consommateur. Légaliser signifie donner un cadre légal à un produit ou une activité et peut être beaucoup plus restrictive. Légaliser signifie aussi qu’il est possible de taxer spécifiquement ce produit.

En effet aujourd’hui si on parle de ce sujet, c’est qu’il y a actuellement en France un grand nombre de consommateurs. Bien entendu, aucun recensement exact n’est possible aux vues de l’illégalité de la pratique. Cependant des organisations comme l’OFDT (Observatoire Français des drogues et des toxicomanies) essaient de relever le nombre de consommateurs. Il y aurait 17 millions d’expérimentateurs de cannabis, dont 4,6 millions cette année et enfin 1.4 millions de consommateurs réguliers (10 consommations dans le mois).

Environ 80% du prix d’un paquet de cigarettes revient à l’Etat et si la même chose était appliquée sur le cannabis ? Avec un aussi grand nombre de consommateurs l’Etat Français réalise une perte d’opportunité selon certains comme le think-tank Terra Nova. En 2014, le groupe proposé la création d’une Autorité de Régulation du Cannabis (ARCA) en se basant sur l’autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL). Cet organisme pourrait ainsi contrôler le taux de THC et le normalisé.

Lorsque l’on commence à parler de chiffre, les spécialistes ne sont pas d’accord, il existe une fourchette entre 96 millions d’euros et 2 milliards d’euros !

Seulement il y a plusieurs faiblesses aux arguments financiers. Tout d’abord il est très difficile de déterminer exactement la manne financière sur lequel s’assoit l’Etat, et sur les retombés possibles d’une légalisation. De plus même si le haut de la fourchette est possible (2 milliards d’euros), la dette publique est de 2160,40 milliards d’euros (troisième trimestre 2016). Ce qui est relativement faible.


Comme dit précédemment il est très compliqué de connaitre le nombre potentiel de consommateurs, il ne s’agit que d’estimations (basées sur des enquêtes d’opinion, des études des quantités saisies, les hospitalisations…..). Il est peu probable d’une augmentation de la consommation drastique, en effet dans les états ou le cannabis a été légalisé, l’augmentation de la consommation provient principalement du tourisme engendré.

Le cannabis serait producteur d’emploi ? En effet entre magasin et production certain estiment une création de près de 20 000 emplois. Là encore plusieurs choses viennent enrayer cet argument. Si nous prenons l’exemple du Colorado, où en effet il y a eu une augmentation des emplois avec l’ouverture de nombreux magasins……la première année. Car en effet une fois l’effet de mode passé, progressivement des magasins ont fermé, la concurrence étant rude entre qualité et prix. Prix qui ont sensiblement baissé depuis la légalisation. Quant à la production de cannabis, celle-ci est peu probable, il faut savoir qu’actuellement les producteurs de drogue (ceux qui font pousser les plantes) sont ceux qui gagnent le moins d’argent. La valeur crée du produit n’arrive que bien plus tard dans la chaine de production et vient aussi de l’illégalité du produit (une prime de risque en quelque sorte). Or en France nous rencontrons déjà des problèmes avec nos agriculteurs sur leurs rémunérations.

Conduire sous l’effet du cannabis multiplie par 1.8 le risque d’être responsable d’un accident mortel, et par 15 en cas de consommation conjointe d’alcool (ce qui arrive fréquemment lors des fêtes). De plus la France est le pays le plus consommateur de cannabis d’Europe sur la tranche d’Age des 15-17 ans. Il est difficile de mettre un coup sur ces faits mais pourtant il est plus que réel. Certains arguent le fait que nous payons déjà ce coup, ce qui ne veut pas pour autant dire qu’il est bon à payer. Cependant nous risquons de payer plus, dans un scénario où il y a malgré tout une augmentation de la consommation. Scénario défendu par les pro-cannabis.

Enfin le dernier argument pour la légalisation du cannabis ne fera en aucun cas résoudra le problème de la criminalité, il ne fera que le modifier. D’autres produits pourront apparaitre. Le but du jeu pourrait de ne plus importer le produit ais de réussir a l’exporter dans des pays où le cannabis reste illégal. Ou tout simplement selon moi après la lecture des documents de l’ONUDC, réussir à vendre des produits à plus fort taux de THC qui est passé de 6% à 12% en 15 ans. Un fort THC rend plus accro mais augmente le risque de ce qu’on appelle un « bad trip ».

En conclusion, la légalisation du cannabis est une mauvaise idée économique et la dépénalisation encore plus car ne permettrait pas forcément la mise en place de taxation spéciale. Ce qui personnellement me touche dans ce sujet est la question suivante ; est-on prêt à tout pour essayer de renflouer les caisses de l’Etat ? Ignoré tous les dangers du cannabis pour essayer de gagner plusieurs millions en taxe est-ce vraiment une bonne idée ? Quel prix à la santé publique ?

Sources :

ONUDC http://www.unodc.org/wdr2016/

OFDT http://www.ofdt.fr/

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/12/23/20002-20161223ARTFIG00008-les-4-chiffres-alarmants-a-connaitre-sur-la-dette-publique-francaise.php

http://www.europe1.fr/economie/ce-que-la-legalisation-du-cannabis-rapporterait-a-letat-2717911

News Weed https://www.newsweed.fr/

http://www.liberation.fr/debats/2016/12/12/le-cannabis-pour-relancer-la-croissance_1534774

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/une-solution-economique-184675

Terra Nova http://tnova.fr/

Benjamin Suger

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Leave a Reply