Fatima DIANE: Le paradoxe de l’or du Mali

Fatima DIANE: Le paradoxe de l’or du Mali

1.) Le contraste entre la pauvreté et la richesse.

Le Mali est un pays enclavé situé en Afrique de l’ouest avec une superficie 1 241 238 km2 Il fait frontière avec sept pays dont ’Algérie au nord, le Niger et le Burkina Faso à l’est, la Côte d’Ivoire, la Guinée au sud, la Mauritanie, et le Sénégal à l’ouest.

Le Mali a une population de 17,9millions de personnes, Les principales villes sont Bamako, la capitale, Kati, Kayes, Koulikoro (ville) , Ségou, Mopti, Sikasso, Tombouctou(ville), Gao (ville) et Kidal (ville).
Il possède un sous-sol riche en minerais notamment en or, ce qui lui vaut le titre de 3eme pays producteur d’or d’Afrique et 16eme au monde. Il est cependant, le 17eme pays le plus pauvre au monde.

  • Contraste entre la pauvreté et la richesse.
    1-1 classement des 25 pays des plus pauvres du monde.
    1-2 classement des 55 pays producteurs d’or au monde.
    Le MALI occupe la dix-septième place dans le classement des pays les plus pauvres au monde.

1-1 classement des 25 pays des plus pauvres du monde

Classement 2015 : Les 25 pays les plus pauvres du monde

Selon le classement de Forbes, basé sur des données du FMI (fonds monétaire international), le continent le plus riche du monde (Afrique) a les habitants les plus pauvres au monde. En effet, parmi les 25 pays les plus pauvres au monde, seuls trois ne sont pas africains.

Ci-dessous, un tableau listant les 25 pays les plus pauvres au monde.

Rang Pays                         PIB par habitant
(en dollars US)
1           Burundi                     315,2
2           République               338,7
centrafricaine
3           Malawi                      352,7
4           Gambie                     384,2
5           Madagascar             392,6
6           Niger                         403,4
7           Libéria                      469,1
8          République              478,2
démocratique
du Congo
9           Guinée                      545,6
10         Togo                          578,1
11         Guinée-Bissau         582,2
12        Afghanistan              614,9
13        Ouganda                    625,3
14        Mozambique            626,2
15        Erythrée                    630,3
16        Burkina Faso           631,4
17        Mali                           672,2
18        Sierra Leone            675,2
19        Ethiopie                    702,1
20       Bénin                         709
21        Comores                   736,8
22       Rwanda                     742,9
23       Népal                         751,1
24       Haïti                          829,6
25       Sénégal                     934,6

Cette pauvreté accrue si visible sur ce tableau est malheureusement la description du Mali, sa visibilité, son rayonnement géostratégique, et son développement sont entachés par cette étiquette.

Paradoxalement il fait aussi partie des grands pays producteurs d’or, même à ce niveau les statistiques sont intellectuellement et expressément fausses car la réalité et la vérité n’arrangent pas les multinationales qui profitent du Mali au vue et au su du monde entier.
Cette naïveté ou l’ignorance des dirigeants maliens pénalise le Mali dans son développement économique ; car l’or du Mali n’est pas estampillé en son nom ; mais au nom d’un autre pays ou d’un exploitant en grossissant ainsi la production d’or de l’un ou grandissant la notoriété de l’autre.

1-2 classement des 55 pays producteurs d’or au monde

Le tableau des pays producteurs dans le Monde

Rang           Pays                      Quantité d’or              En % par rapport  
Mondial    producteurs       extraite en 2014         à la production
                                                      (en tonnes)                  mondiale (à 0,01 près)

1.)             Chine                                   462                                      14,74
2.)            Australie                              272,4                                  08,68
3.)            Russie                                  266,2                                  08,50
4.)            États-Unis                          210,8                                   06,73
5.)            Pérou                                   171                                        05,46
6.)            Afrique du Sud                  167.9                                    05,36
7.)            Canada                                151,3                                     04,83
8.)            Mexique                             110,4                                     03,52
9.)            Ghana                                 104,1                                     03,32
10.)          Brésil                                    90,5                                     02,89
11.)           Indonésie                            89,5                                     02,86
12.)          Ouzbékistan                        85                                        02,71
13.)          Papouasie-
Nouvelle-Guinée                67,2                                    02.14
14.)          Argentine                             60                                       01,91
15.)          Kazakhstan                          49,2                                    01,57
16.)          Mali                                       48,6                                    01.55
17.)          Chili                                       44,5                                    01.42
18.)          Colombie                              43,6                                    01,39
19.)          Burkina Faso                       38,9                                    01,24
20.)         République                          36,1                                     01,15
Dominicaine
21.)          République                        35,8                                       01,14
Démocratique du Congo
22.)          Mongolie                            32                                          01,02
23.)          Soudan                               31,9                                       01,02
24.)          Turquie                              31,3                                       01,00
25.)          Zimbabwe                         23,9                                         0,76
26.)          Guinea                               23,5                                         0,75
27.)          Venezuela                         22,7                                          0,72
28.)          Kirghizstan                      19,2                                           0,61
29.)          Surinam                            18,1                                           0,58
30.)          Côte d’Ivoire                    17,6                                           0,56
31.)           Guyane                             16,2                                           0,52
32.)          Équateur                           15,3                                           0,49
33.)          Égypte                                11,7                                           0,37
34.)          Éthiopie                             11,5                                           0,37
35.)          Nouvelle-Zélande             10,8                                          0,34
36.)          Mauritanie                         10,1                                           0,32
37.)          Sénégal                                 8,6                                           0,27
38.)          Finlande                               7,5                                           0,24
39.)          Japon                                    7                                              0,22
41.)           Nicaragua                           6,8                                           0,22
42.)          Bolivie                                  6,6                                           0,21
43.)          Suède                                    6,5                                           0,21
44.)          Guatemala                           6,2                                           0,2
45.)          Corée du Nord                    6,0                                           0,19
46.)          Thaïlande                             5,4                                           0,17
47.)          Laos                                       5                                               0,16
48.)          Malaisie                                5                                               0,16
49.)          Zambie                                  4,8                                           0,15
50.)          Arabie Saoudite                   4,7                                           0,15
51.)          Bulgarie                                  4,4                                           0,14
52.)          Madagascar                           3,3                                           0,11
53.)          Iran                                         3                                               0,1
54.)          Tadjikistan                            3                                               0,1
55.)          Honduras                              3                                                0,1
– TOTAL                                             3088,8                                       98,58

– Autres pays                                      44,5                                              1,42
– TOTAL GÉNÉRAL                       3133,3                                             100

2.) Les différentes mines d’OR du MALI.

Le Mali regorge des ressources minérales incommensurables : il possède 9 mines d’or dont 5 en phase d’exploitation qui sont :

Les Mines d’or de Kodiéran : ( Wassoul’or.sa )

Elle est sur une superficie de 1,27 km2 avec un gisement de 42, 22 tonnes d’or sur les 82 tonnes d’or mises en évidence et dont l’exploitation selon les prévisions doit durer 8 ans.

Cette mine est exploitée par la société wassoul’or est cotée à la bourse de francfort. Cependant, les évènements du 22 mars 2012 au Mali ont eu une incidence très négative sur la mine.

Mines d’or de kalana (Somika.sa)
Première mine industrielle découverte en 1985 Aujourd’hui elle est la propriété de la société Avnel Gold Mining Limited, partenaire majoritaire à 80 % de la société Somika.sa, les 20% appartenant à l’Etat malien. En août 2009, Avnel a signé un contrat de partenariat stratégique (joint-venture) avec la société IamGold, principalement pour la recherche et le développement de la réserve. Ledit contrat entre les deux sociétés porte sur un investissement de 11 millions de dollars. Kalana produit en moyenne seulement quelques 360 kilogrammes d’or avec des pics de 700 kilos en 2006, 2007 et 2008. De sa mise en exploitation à nos jours, la mine a produit 8 tonnes d’or dont 5,47 tonnes depuis la reprise de la mine par la société Avnel. Elle a rapporté au trésor public malien quelques 45 milliards FCFA.

La mine d’Or de Morila.sa
Le capital de la société Morila.sa est constitué de 20% pour l’Etat malien, 40% pour AngloGold Ashanti et 40% pour Rand Gold Ressources, cette dernière société assurant la gestion de la mine. La mine d’or de Morila a été très productive, pour ne pas dire la plus productive des industries aurifères au Mali. En effet, de 2000 à 2013, elle a produit 225,25 tonnes d’or. C’est à dire beaucoup plus que les recherches et autres forages avaient prouvé comme réserves (103,720 tonnes selon les études de départ).

Au cours des dix premiers mois de l’année 2012, la mine a produit 6,38 tonnes d’or avec un coût de production de 796 dollars l’once. De 2000 à 2013, le coût moyen de production de l’once d’or à Morila a été de 274 dollars. Selon les chiffres fournis par les responsables de la mine, de sa mise en service à fin 2011, la société Morila.sa a distribué à ses actionnaires 665 milliards FCFA dont 133 milliards FCFA de dividendes versés à l’Etat malien. De son ouverture à 2011, la contribution de Morila.sa à l’économie malienne s’est fixée à un total de 812 milliards FCFA classant la mine au premier rang des entreprises maliennes en termes de chiffre d’affaire en année 2007. Cependant, elle a fait l’objet d’un redressement fiscal de l’ordre de 5,6 milliards FCFA infligé à la mine. Une affaire en cours de traitement avec le gouvernement malien.

Mine de Syama (Somisy.sa)
Exploitée par La société Rand Gold Ressources jusqu’en 2001. Mais pour des problèmes d’ordre essentiellement technique, la mine est fermée en 2001. En avril 2003, l’australienne Resolute Mining Limited signe avec Rand Gold une option de 12 mois aux fins de rouvrir la mine. En avril 2005, Resolute finalise une étude d’optimisation des ressources de la mine et l’acquiert définitivement. L’étude de Resolute met en évidence des réserves de minerai de 66 579 779 tonnes contenant 200, 108 tonnes d’or soit l’équivalent 6 433 722 onces d’or. C’est à dire beaucoup plus que les études menées avant, d’abord par BHP (77,759 tonnes d’or) puis par Rand Gold (80,869 tonnes d’or). La société Resolute a rouvert la mine en 2009. Sous Resolute, la mine de Syama a produit 11,72 tonnes d’or de 2009 à aujourd’hui.

Au cours des dix premiers mois de l’année 2012, Syama a produit 4,6 tonnes d’or. De sa mise en service en 1990 à 2012, la mine de Syama a produit au total 56,68 tonnes d’or. Cet or a été extrait d’une carrière à ciel ouvert qui atteint aujourd’hui 1,4 km de longueur, 1 km de largeur et 440 mètres de profondeur. La durée de vie de la mine de Syama est de 15 ans, c’est à dire jusqu’en 2024. Le reste du minerai en réserve est estimé à 47 970 000 tonnes soit l’équivalent 144, 388 tonnes d’or.

Goldfield (Komana)

Goldfield hérite du site de Komana découvert entre 1992 et 1996 par un autre géant, BHP-Utah.

L’entreprise North puis la société Glencar mène les travaux géologiques. Mais Glencar est durement frappé par la crise financière internationale de 2009.

En cette même année, Glencar signe une JV avec Goldfield qui poursuit les travaux de recherche sur le site Komana. Il s’agit en fait d’un projet, dit Projet de Yanfolila dans un rayon de 25 kilomètres où ont été identifiés 5 gisements qui sont : Komana Est, Komana Est, Kalaya Sud, Gonka et Sanioumalé. Sur ces différents sites il a été prouvé l’équivalent de 2 millions d’onces soit 60 tonnes d’or.

Quel paradoxe?
3eme pays producteur d’or en Afrique après l’Afrique du sud et le Ghana, le Mali est actionnaire minoritaire de 20% de toutes les exploitations d’or sur son sol.

Une production de 70 tonnes par an, les mines d’or génèrent des centaines de milliards de FCFA mais le Mali n’en garde qu’une infime partie. Il assiste ou participe au pillage des ressources précieuses qui font le bonheur de tous les autres sauf des maliens, sous prétexte que le Mali n’a pas les moyens d’extraction.

Selon le ministère malien des Mines, la valeur totale des exportations d’or a atteint, en 2014, 863 milliards CFA. Soit, plus de 70 % des recettes d’exportation totale du Mali. Mais elle n’a contribué au budget qu’à hauteur de 254,3 milliards CFA. Soit 25 % des recettes budgétaires et 8 % du PIB. Et comme si cela ne suffisait pas, les populations installées sur ces sites souffrent plus que partout ailleurs au Mali.

L’état malien ne pourrait-il pas mieux négocier ses contrats ?

3-Le contrôle de la quantité d’or extrait du sous-sol
Toutes les données liées à l’or sont exclusivement fournies par les sociétés minières. Ou est le contrôle de l’état ? la justesse et l’exhaustivité des chiffres dépendent de l’honnêteté des sociétés minières. Afin d’éviter une évasion de richesse ne faut-il pas qu’à ce niveau une commission de control d’état soit instaurée ? en outre, nous n’avons remarqué nulle part l’estampillage de l’or Malien.

4-L’identite de l’or du Mali: le label made in Mali
A ce jour le tampon «MADE IN MAL» n’est pas visible sur l’or extrait du soul sol malien alors que seul ce label au-delà de son aspect économique peut valoir une visibilité et une valorisation du Mali dans le monde, là les autorités maliennes se contentent de leurs parts sans se soucier de l’identité réelle de son métal.

5-La cotation de l’or Malien bourse: Pourquoi l’or malien n’est-il pas coté en bourse?
Jusqu’a nos jours l’or du Mali n’est pas coté en bourse selon un site malien Maliweb, si il l’était cela permettra à l’État malien d’améliorer son portefeuille et d’élargir l’éventail du partage des dividendes, car l’or fait partie des matières premières les plus cotées en bourse ; nous pensons que l’État malien peut valoriser sa part dans le capital des compagnies minières, en cotant l’or du Mali à une bourse quelle qu’elle soit afin que les bénéfices tirés de la vente de ses actions permettront d’améliorer les recettes de l’or dans le trésor public. Il peut également exiger des compagnies minières la cotation en bourse pour permettre aux investisseurs privés maliens de prendre des parts dans leurs capitaux.

Malheureusement aujourd’hui en 2017, L’or malien n’est ni estampillé made in Mali ni coté en bourse à part une cotation disparate et ponctuelle des sociétés minières comme le cas de wassoul’or qui est cotée à Frankfurt.
N’est t-il pas temps que l’état réfléchisse à cela ? nous savons, toute naïveté mise part que la réalité politique, l’épée de Damoclès des multinationales empêchent peut être une visibilité claire et entretien une opacité autour de la gestion de cette matière première,

En effet, il est de l’intérêt des maliens, du Mali, de mieux négocier les contrats d’exploitation des ressources minérales du Mali et une cotation de l’or du Mali sous le label MALI.

6-CONCLUSIONS
Le contraste entre ces deux tableaux l’un montrant un Mali à la 17eme place des pays les pauvres au monde et l’autre cote un Mali riche à la 16 place des 55 pays producteurs d’or dans le monde et 3eme producteur d’or en Afrique. En effet, si les choses se passent normalement ce paradoxe ne doit plus exister. Le Mali doit se servir de cette subtilité économique qui est sans doute à la portée de tout le monde pour mieux profiter de cette ressource minérale. Se prévaloir d’une économie et d’un développement stable passe forcément par un travail acharné.
L’Etat malien doit revoir cette politique contractuelle avec les compagnies minières soit par une joint-venture ou comme associe à part entière car après tout le sous-sol reste une propriété malienne.

SOURCES
Wikipédia
Over blog Centrafrique om
Site 24 carats Fr
le site chambre des mines du Mali
les évènements de 2012 : coups d’état au MALI

lexique :
1 once = 31.104 grammes (soit 0.031104 kg).

Fatoumata DIANE HACKO
FATOUMATA DIANE HACKO
PROFILE

Posts Carousel

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

Cancel reply

Leave a Reply

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos