Le marché du sucre : Les fondamentaux demeurent baissiers pour 2017-2018

  1. les principaux pays producteurs et les niveaux de production

Le sucre est produit à partir de la canne à sucre ou de la betterave. On distingue le sucre roux (coté Free On Bord sur le marché de New York) et le sucre blanc (coté Free On Bord sur le marché de Londres). Il y a plus de 130 pays producteurs de sucre dans le monde. Cependant 10 pays concentrent environ 78% de la production mondiale dont le Brésil (23%), l’Inde ( 15%), l’UE-28 (9%), la Chine (6%), la Thaïlande (6%), les Etats Unis (5%), le Mexique (4%), la Russie (4%), le Pakistan (3%) et l’Australie (3%).

 

Les spécifications du sucre coté à Londres sont:  

  • Taille de contrat : 50 tonnes
  • Prix de cotation: dollar et cent par tonne
  • Echéance de cotation mars (H), mai (K), août (Q), octobre (V), décembre (Z),

 

Les spécifications du sucre coté à New York

  • Taille de contrat : 112 000 pounds (1 livre =0,453592kg)
  • Prix de cotation: us dollar par pound
  • Echéance de cotation mars (H), mai (K), juillet (N), octobre (V)

 

Le prix du sucre est influencé par certains fondamentaux notamment l’évolution des stocks, les prévisions de production, les conditions climatiques et tous autres événements géopolitiques pouvant perturber la chaîne logistique en l’occurrence les conflits armés, les grèves etc.

En 2017, le prix du sucre roux a fortement chuté (- 11%). La suppression de quotas de production imposés par l’Union Européenne le 1er Octobre 2017 n’a pas été de nature à arranger les choses. Elle a entraîné  une arrivée massive du sucre sur le marché international. Ce dernier étant déjà saturé par une production mondiale en forte hausse, que ce soit au Brésil, en Asie ou en Inde et le recul des agro carburants fabriqués à partir de canne.

Selon François THAURY, directeur de soft Commodity chez Agri tel,  « la saison 2017-2018 sera un vrai crash-test, pour voir si nous pouvons exporter notre sucre ».

Pour 2018, l’ISO (International Sugar Organization) anticipe une surproduction (près de 10 millions de tonnes), ce qui pousse certains experts a tablé sur un recul plus prononcé en 2018 (-12%).

Cependant, les analystes continuent de surveiller le prix de l’éthanol, qui est un driver très important du prix du sucre. Le Brésil est un grand producteur d’éthanol à partir du sucre, les traders vont regarder de près le point de rupture entre le prix de l’éthanol et le prix du sucre. Tout impact au Brésil est fortement sensible sur le marché mondial du sucre.

 

  1. b) Analyse du rapport biannuel de l’USDA

D’après les données du rapport biannuel (Mai et Novembre 2017) de la Foreign Agricultural Service de la US Department of Agriculture, les stocks prévisionnels de la campagne 2017-2018 vont connaître une hausse de 2,576 millions de tonnes par rapport à la campagne précédente pour atteindre un niveau de 40,821 millions de tonnes. La baisse des prix sur le marché à terme du sucre vient essentiellement de la faible croissance de la consommation relativement aux prévisions de production.

En Mai 2017, la Foreign Agricultural Service de la USDA indiquait une baisse de la consommation de 0,04% par rapport à 2016-2017 pour une hausse de la production de 4,76%. Pire en Novembre 2017,  les données fondamentales sont plus favorables à la baisse des prix. Certes, on note une hausse de la prévision de consommation  qui passe de -0,04% à 1,51% pour 2017-2018 mais la prévision de croissance de production se trouve être renforcée et passe de 4,76% à 7,86%.

Cette prévision de hausse vient essentiellement de l’augmentation de la production au niveaux des plus importants producteurs notamment, le Brésil, l’Inde, la Chine, l’UE, la Chine et la Thaïlande.

La production de l’éthanol à base de la canne à sucre au Brésil est un facteur à intégrer dans l’analyse fondamentale. Mais la part de la production brésilienne consacrée à la production de l’éthanol est faible soit une moyenne de 0,35 million de tonne sur les trois dernières années. L’influence de cette donnée sur  les prix est faible dans un contexte où le niveau de production attendu est élevé.

c- Analyse technique du marché future du sucre coté à Londres (Graphique daily)

Du point de vue de l’analyse technique, toutes les moyennes (20, 50 et 100) mobiles sont orientées à la baisse. On note une tendance baissière depuis le mois de mai 2017. Cette tendance est en phase avec l’analyse issue des données fondamentales liées aux prévisions de production qui tablaient sur la baisse de la consommation et la hausse de la production. Cependant on note une évolution du cours entre novembre 2017 et janvier 2018 dans un canal caractérisé par la phase de range formée par les niveaux de prix compris entre 399,30 et 350,90 dollars. Les prochaines publications notamment celles qui interviendront en mai 2018, fourniront une orientation plus précise du marché pour la fin de l’année.

Source : Zonebourse.com

Ayouba KELIMA

Ayouba KELIMA


Leave a Reply


About us

Bonds & Shares is a participatory non-Profit information platform for, through and by experts in finance and business.


CONTACT US

CALL US ANYTIME