Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

En effet, le dynamisme économique du continent est fabuleux depuis une dizaine d’années : un tiers des pays africains affichent une croissance de plus de 6%, permettant ainsi de renforcer la confiance des acteurs économique internationaux.

Aujourd’hui, avant de pouvoir développer différentes industries ou services semblables à ceux des pays occidentaux, l’Afrique doit faire face à l’immense défi de son avenir énergétique. Les dirigeants africains ont réussi à engager une réflexion sur un sujet primordial pour le développement du continent : l’électrification.

Selon le rapport de l’Africa Progress Panel, groupe de réflexion dirigé par Kofi Annan sur le développement équitable et durable en Afrique, plus de 620 millions d’africains (près de 51% de la population du continent) n’ont pas accès à l’électricité. Cette accessibilité est d’un enjeu crucial pour soutenir la croissance économique, démographique et l’émergence d’une classe moyenne disposant d’un pouvoir de consommation.

Ce développement des infrastructures doit passer par de lourds investissements dans le secteur énergétique. Il est important de souligner que l’Afrique dispose de vastes réserves de ressources naturelles, tant énergétiques, qu’agricoles ou encore minières. Elle possède également une capacité exponentielle en termes de ressources renouvelables (solaire, hydroélectrique, géothermique, etc.).

Ainsi, les indicateurs économiques de ces dernières années et le potentiel du continent ont largement renforcé l’intérêt des investisseurs privés comme publics en termes d’opportunités. L’Agence Internationale de l’Energie estime à plus de 200 milliards de dollars le montant des investissements nécessaires pour électrifier 70% de la population.

D’autant que ce défi n’est pas uniquement d’ordre technique ou financier, il est également politique. C’est pourquoi, les investissements réalisés dans le secteur énergétique doivent s’accompagner d’une meilleure gouvernance, à savoir un meilleur soutien de la part des pouvoirs publics pour le développement des infrastructures, tout en luttant contre la corruption et une meilleure gestion des ressources naturelles.

Le dynamisme et l’optimisme économique qui se répandent en Afrique n’ont pas laissé les investisseurs indifférents. Ayant bien compris l’importance du développement des infrastructures en Afrique, ce sont les fonds de Private Equity qui semblent les plus intéressés par les opportunités d’investissements dans les grands projets d’aménagement. Les principaux d’entre eux sont des fonds étrangers comme Blackstone ou Abraaj Group, qui ont créé des équipes dédiées aux financements de projets en Afrique. En 2014, le fonds Carlyle, un autre mastodonte du Private Equity, a réussi à lever 690 millions de dollars pour son premier fonds dédié à l’Afrique subsaharienne. Début 2015, c’est le précurseur du Private Equity sur ce continent, Helios Partners, qui bouclait une levée de fonds de 1 milliards de dollars.

Les montants de ces levées de fonds sont inédits pour ce continent. De plus, le cabinet d’avocats Allen & Overy a estimé à 8,1 milliards de dollars le montant total des transactions réalisées par des fonds de Private Equity en Afrique en 2014 (contre 4,3 milliards de dollars en 2013). Ces chiffres mettent en lumière l’intérêt et la confiance des investisseurs envers ces opportunités africaines et notamment dans les projets d’infrastructures.

Toutefois, ils semblent bien minces, lorsqu’une étude de la Banque Mondiale estime les besoins de financement en infrastructures de l’économie Africaine à 90 milliards de dollars par an d’ici à 2020.

C’est donc grâce à la participation d’un ensemble d’acteurs publics et privés, une meilleure gestion des ressources naturelles et un développement des infrastructures, que la croissance des pays africains pourra perdurer et rattraper les économies occidentales. Néanmoins, le chemin à parcourir reste encore long, au vu de l’ampleur de la tâche à réaliser.

 

Les références  Modern GhanaAfrica Progress Panel

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Leave a Reply