Vincent LITZLER: Interaction entre la réalité virtuelle et le secteur financier

Vincent LITZLER: Interaction entre la réalité virtuelle et le secteur financier

La réalité virtuelle permet de plonger un utilisateur dans un univers entierement virtuel généré par un ordinateur, une console de jeu ou un smartphone. Elle est très différente de la réalité augmentée qui elle consiste à une interaction entre des éléments virtuels et des éléments réels (ex: l’application Pokemon Go).

La RV commence à occuper une place de plus en plus importante dans le domaine professionnel, grâce à de nombreux atouts. Celle-ci permet des formations sans danger, de manière ludique tout en gagnant en temps et en coûts.

D’un point de vue consommateur, la réalité virtuelle permet d’offrir une expérience unique à une clientèle de plus en plusaccro aux nouvelles technologies. Mais alors le domaine de la finance y succombe-t-il aussi?

Et bien nous allons voir ceci en trois points.

1er point: Dans le secteur du trading

Le casque de réalité virtuelle va permettre aux traders de visualiser plus facilement les opportunites grâce à une meilleure vision des chiffres.

Swissquote le leader Suisse du trading en ligne met à disposition de ses clients une application qui permet de passer des transactions via un casque. Le client pourra ainsi naviguer entre les indices et autres informations financières en temps réel et de manière plus ludique.

2ème point: Une manière ludique de former

Elle permet à l’utilisateur d’apprendre de manière active et autonome dans une situation virtuellement générée. Ce type de dispositif accroît la motivation du salarié dans l’apprentissage. Elle a aussi l’avantage de poser moins de problèmes sensoriels que les simulateurs. Utilisée déjà dans les domaines de la finance, santé, industriels et militaire, ou elle a fait ses preuves.

3ème point: L’expérience du consommateur

Elle va révolutionner la relation client notamment en rendant l’interaction plus vivante avec le conseiller qu’une simple conversation téléphonique. Celle-ci peut être également la dernière étape de la dématérialisation des agences de banques en créant des bureaux virtuels.

Cette révolution va permettre aux banques d’attirer et de fidéliser les nouvelles générations qui appartiennent à l’ère du numérique et qui sont demandeuses d’expériences digitales.

Commonwealth bank a mis en place un programme éducatif appelé Start Smart qui permet d’apprendre aux enfants de manière ludique des notions d’économie et de finance ce qui va permette de créer de la confiance entre la marque et l’enfant, et ainsi créer un lien pour leurs choix futurs d’une banque.

Actuellement la réalité virtuelle n’est qu’au stade embryonnaire dans le secteur bancaire mais elle pourrait bien devenir un élément incontournable dans les années à venir.

Vincent LITZLER
VINCENT LITZLER
PROFILE

Posts Carousel

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

Cancel reply

Leave a Reply

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos