Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

           Avec ses futures élections anticipées, c’est désormais l’Italie qui présente le plus gros risque politique pour les marchés et les investisseurs.

Tout ce contexte politique pèse-t-il réellement sur les marchés européens ?

Alors que le mandat du parlement prend fin début 2018, l’éventualité d’élections anticipées se présente régulièrement depuis la démission de Matteo Renzi.

Les partis en lice ; le Parti démocrate (PD, centre-gauche, au pouvoir), le Mouvement 5 étoiles (M5S, populiste), Forza Italia (FI, centre-droit) et la Ligue du Nord (anti-euro et immigration) semblent avoir trouvé un accord sur le retour à un scrutin proportionnel dès le mois de Septembre.
Cette annonce est loin de réjouir les marchés. Deux partis s’opposeront ; les pro et anti euro.

Alors que les derniers sondages ne sont pas favorables au maintien de l’euro, un référendum sur la sortie de l’Euro devra être envisagé. Et dans un contexte de crise bancaire, cela pourrait avoir un effet désastreux pour l’Union Européenne.

Les élections anticipées en Italie ont déjà pratiquement figé les marchés européens freinant les investisseurs. Le CAC 40 stagne depuis l’ouverture des marchés. La Bourse de Milan, elle, a chuté de 2% lundi, et les rendements obligataires souverains italiens ont augmenté.

Cependant sur le marché des changes, l’euro n’a que peu réagi aux déclarations de Mario Draghi, le patron de la Banque centrale européenne, et est resté pratiquement stable face au dollar.

Malgré le poids des élections anticipées en Italie, le risque reste tout de même gérable. Les marchés « semblent toujours prêts à repartir à la hausse », ont observé de leur côté les stratégistes du courtier Aurel BGC, estimant que « le risque politique italien reste largement sous contrôle à ce stade ».

A tout cela vient également s’ajouter le risque politique des élections britanniques du 8 juin qui semblent elles aussi peser sur les marchés européens. Dans les sondages l’écart dans les intentions de vote entre Theresa May et les travaillistes ne cesse de se réduire créant une instabilité sur les marchés européens et de la livre sterling. Si le parti Conservateur de Theresa May venait à gagner les élections cela pourrait avoir un effet négatif sur la livre alors qu’au contraire sa défaite permettrait un
brexit moins sévère et direct.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Leave a Reply