Alaa SAMAHA : L’Égypte sera l’une des économies fortes parmi les pays en développement.

Notre invité d’entrevue sur économies est M. Alaa Samaha, un économiste égyptien bien connu. Ses principales spécialisations sont la planification stratégique, la gestion des risques et les opérations bancaires, en plus des fusions et acquisitions. Il a commencé sa carrière à la Chase National Bank – Egypte en tant que directeur adjoint des opérations. Il s’est ensuite rendu en Arabie Saoudite où il a travaillé à la Saudi Investment Bank et à la Saudi Cairo Bank. 

Il a également travaillé pour la Commercial International Bank Egypt « CIB » pendant 14 ans de 1992 à 2006 où il a occupé le poste de Directeur Général et membre du comité des politiques élevées. En mars 2000, il est devenu président de Commercial International Life Insurance jusqu’en juillet 2006. Il a ensuite été directeur général et PDG de Blom Bank Egypt et président de Blom Egypt Securities et d’Arope Insurance.

Il était responsable de l’élaboration et de la gestion du plan stratégique de trois ans du pays et travaillait à la fois à l’acquisition des clients et des contenus. Samaha a été nommée conseillère du ministre des Finances en Égypte de 2009 à 2011. En 2013, il a été président de la Banque de principes pour le développement et le crédit agricole (PBDAC). 

De 2013 à 2015, il a été président directeur général de Tropicana for Food Industries. Actuellement, M. Alaa est co-fondateur et partenaire de K&S pour les investissements, fondateur d’Experts pour les services de conseil et d’assistance et administrateur de la société holding du groupe Porto.

économies

1. M. Samaha, beaucoup d’employés efficaces travaillant dans les banques, les compagnies d’investissement et d’assurance disent qu’ils suivent l’école d’Alaa Samaha. Pourriez-vous nous en dire plus à ce sujet ?
En fait, je n’ai pas d’école, j’ai fait partie d’une école où j’ai été bien formé, coaché, motivé et soutenu grâce à mes efforts sincères et continus et mon dévouement à l’institution que je sers pendant toute ma carrière. L’égalité, l’équité, tantôt dure, tantôt généreuse, suscite la confiance de l’équipe envers son chef. Les gens cherchent et cherchent toujours leur modèle de rôle qu’ils aimeraient être, j’ai toujours travaillé à être ce leader que les gens cherchent à trouver au cours de leur carrière.

2. Que pensez-vous de John Maynard Keynes ?
L’un des meilleurs économistes britanniques du XXe siècle, connu comme le père des économies keynésiennes. L’un de ses meilleurs principes est que si l’investissement d’une économie dépasse son épargne, il provoque de l’inflation. Inversement, si l’épargne d’une économies est supérieure à son investissement, elle provoquera une récession, ce qui signifie simplement qu’une augmentation des dépenses réduirait en fait le chômage et favoriserait la reprise économique, ce qui signifie aussi qu’une augmentation des dépenses crée une demande qui est le véritable moteur de la production et non de l’offre, ce que je crois fermement être vrai.

3. Et Joseph Schumpeter ?
Un économiste et l’un des plus grands intellectuels de l’économies du XXe siècle. Sa théorie de la  » croissance économique dynamique « , également connue sous le nom de  » destruction créative « , qui est une augmentation de la capacité d’une économie à produire des biens et des services, comparée d’une période à une autre. A mon avis, dans la situation économique mondiale actuelle, c’est difficile à réaliser.

4. Et Milton Friedmann ?
Economiste et statisticien américain surtout connu pour sa foi inébranlable dans le capitalisme de marché libre et qui a reçu le prix Nobel d’économie. Je crois fermement à sa théorie de la « fonction de consommation », selon laquelle les décisions de consommation et d’épargne d’une personne sont plus fortement influencées par des changements permanents au revenu que par des changements perçus comme temporaires. Il a également publié des livres pionniers sur l’économies moderne, ainsi que de nombreux articles influents qui ont changé la façon dont l’économie est enseignée.

5. Quel est à vos yeux le plus grand économiste d’origine arabe ? Ou bien les musulmans sont-ils faibles sur le sujet ?
En dehors d’Ibn Khaldoun, autant que je sache, les Arabes ou les musulmans n’ont généralement pas été bien connus ou célèbres pour leurs théories sur la création ou le développement des économies, mais bien sûr, vous trouverez beaucoup d’exécutants qui ont réussi.

6. Que pensez-vous de l’inclusion financière réelle en Égypte ?
Elle a commencé ces derniers temps avec un fort soutien du plus haut niveau politique et monétaire, bien qu’elle nécessite encore beaucoup d’efforts et un long chemin pour atteindre un niveau acceptable, mais avec l’augmentation de son importance et la manière dont elle simplifie les transactions, la tendance s’accentuera.

7. Comment évaluez-vous la situation actuelle de l’investissement en Egypte ?
L’investissement est un environnement ; les lois sont importantes pour réglementer les relations commerciales, mais elles n’attireront jamais seules les investisseurs. Les choix de l’investisseur se concentrent sur les 5 facteurs principaux, la facilité d’entrée, la facilité de sortie, la stabilité de la situation, la disponibilité des calibres et l’accès aux marchés.

La nouvelle loi sur l’investissement a permis de résoudre les grandes difficultés auxquelles sont confrontés les investisseurs et, malgré cela, les investissements directs et indirects en Égypte sont en augmentation et vont également s’améliorer, mais nous devons encore travailler à la simplification des documents nécessaires et faire face à la carence dans le secteur gouvernemental.

8. Quels sont les principaux défis des dix prochaines années pour l’économie mondiale et pour l’Égypte ?
L’Égypte passera sa situation économique actuelle, mais les principaux défis auxquels elle est confrontée peuvent se résumer à la pénurie de calibres techniques qualifiés, à la qualité du service et des produits, à la concurrence, à la recherche et aux économies, au développement et au marketing.

9. Quels sont vos critères concernant les employés efficaces ?
A la volonté de réussir, mais sur le plan éthique, la volonté de réussir et d’avoir un impact n’arrête pas d’apprendre et de définir son modèle de rôle.

10. De vos expériences passées, nous pouvons voir que vous êtes un homme de pouvoir et de défis. Quelle est votre stratégie de succès ?
Croyez en vous-même et en vos capacités, apprenez de vos erreurs et évitez-les à l’avenir, maintenez vos valeurs et vos principes acceptent les défis, font face et atténuent les risques, aiment ce que vous faites et sont toujours justes envers vous-même et les autres. Il n’est pas nécessaire d’être le meilleur mais d’être l’un d’eux.

11. Vous avez travaillé dans le domaine des fusions et acquisitions, pouvez-vous nous dire comment vous avez relevé leurs défis ?
Beaucoup de défis, le plus important et un tueur pour n’importe quelle affaire de ce genre est l’acceptation de l’autre partie, ce qui crée des conflits et des perturbations.

12. Quel a été votre meilleur cas en fusions et acquisitions ?
En fait, la plupart des cas que j’ai étudiés n’ont pas été menés à bien, soit en raison d’un désaccord sur les évaluations, soit en raison de cultures différentes.

13. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes entrepreneurs sur la base de votre expérience ?
Soyez patient, concentrez-vous sur votre cible et insistez pour y arriver même si vous faites face à des échecs.

Engy KHALIFA

Engy KHALIFA

Engy Khalifa is Deputy Director of Publication of BONDS and SHARES, Being an experienced Corporate Finance Advisor based in Cairo, Egypt, she heads all issues related to Corporate Finance.Engy holds a management degree from Modern Science and Arts University “MSA” in Egypt with a specialization in Management and Systems. She has a double major Master of Business Administration from “ESLSCA Business School“, one of the leading French Business Schools and specialised in Banking, Risk and Global Management, and a Project Management Professional Diploma from Riti Educational institution which is certified from PMI.Engy has been working in the field of construction for more than 15 years as she is the General Manager of El Khalifa for Real Estate Investment operating in Egypt. She also have more than 5 years experience in banking as she is certified as a banker from the Central Bank of Egypt. In addition to her work at Blom Bank Egypt, and Crèdit Agricole Egypt in the area of Retail Banking, Trade Finance, Credit, and Management Information systems.Engy also worked for the British Council Egypt in the Examination Services Department as Examinations Supervisor responsible for handling the exams of Cambridge International Examinations and Edexcel Examinations. Recently Engy is a certified corporate trainer from ESLSCA Business School, Paris.


Leave a Reply


A propos de nous

Bonds & Shares est une plateforme d’information participative à but non lucratif pour, à travers et par des experts en finance et en affaires.


CONTACTEZ-NOUS

APPELEZ-NOUS EN TOUT TEMPS



A la une



Newsletter


Categories