Fintech, la révolution qui menace le système bancaire mondial

0
279
Business, Technology, Internet and network concept. Young businessman shows the word on the virtual display of the future: Fintech
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

FinTech n’est pas un concept inconnu avec les financiers pendant les dernières années. Elle est souvent abordée dans les séminaires, les réunions,…

Depuis la vague des start-ups qui concentrent dans le secteur «  technologie dans la finance » s’est levée après la crise financière 2008, «  FinTech » devient le représentant d’ un révolution technologie qu’ on pourrait changer complètement les activités bancaires.

1/Qu’ est-ce que c’ est exactement la FinTech

La notion FinTech est la contraction de «  financial » et «  technologie » qui désigne toutes les technologies en rapport avec des services financiers. Il regroupe des entreprises allant de la petite start-up à des firmes plus importantes.

Les entreprises de FinTech sont divisées en 2 groupes. Le premier regroupe les entreprises qui servent aux consommateurs de fournir des outils de technologie pour améliorer des besoins de capital des start-ups, du gestion de patrimoine,… Le deuxième groupe compose des entreprises de « back- office » qui supportent les institutions financière au niveau de la technologie

2/Pourquoi FinTech est un mot-clef « hot » ?

Fintech pourra reconstruire l’industrie financière et agir fortement sur les principaux entités de ce secteur. Actuellement, les compagnies qui fournissent les activités financière P2P fonctionnent assez effectivement. Elles raccourcissent la durée d’approuver des emprunts de quelques semaines dans les banques traditionnelles à quelques heures.

D’ après la prévision de Morgan Stanley, le volume des emprunts en ligne en USA atteindra 120 milliards de dollars en 2020 par rapport 20 miliards de dollars en 2015

Sur le marché des capitaux, les start-ups et même les « grandes » comme Goldman Sachs ou la Banque Central de la Grande Bretagne sont en train de tester l’utilisation des monnaies virtuelles pour remplacer les instruments de paiement / virement traditionnels

3/ Les risques de FinTech ?

Bien que les entreprises FinTech fournissent beaucoup de services financiers (des emprunts hypothécaires en ligne , des comptes de retraites), le confort pourrait pousser les consommateurs à utiliser les services qu’ils ne comprennent pas clairement leur droit et leur responsabilité. La perspective que ou la FinTech remplacera les banques traditionnelles, les consommateurs à bas revenu ne pourront pas approcher les services bancaires.

4/ Les investisseurs parient sur la Fintech ?

Les fonds d’investissement spéculatif ont versé 17 milliards de dollars aux start-ups FinTech en 2016, plus que 6 fois par rapport l’année 2012. L’an passé, la Chine a franchi les Etats Unis pour devenir le pays qui a le plus grand volume d’investissement sur la FinTech. Il y a que quelques start-ups introduisent en Bourse, c’ est pourquoi les investisseurs prévoient un vague de fusion & acquisition et introduction en Bourse dans quelques années.

5/ La FinTech inquiète les Banquiers ?

La réponse est «  Oui ». Actuellement, les banques acceptent la réalité que la technologie impacte fortement au secteur bancaire comme les autres secteurs. Les banques ont eu un point de départ plus bas que les start-ups dans la course de technologie si elles n’ont pas des efforts à les rattraper, elles rencontreront beaucoup de difficultés dans l’ avenir.

Actuellement, les banques ont également des actions pour faire face à la FinTech. Quelques banques ont utilisé leur notoriété et leur technologie pour faire un test avec la FinTech. Les grandes banques comme Barclays, Citigroup ou Banco Santander SA ont créé les fonds d’investissement spéculatif pour acheter les parts sociales des entreprises FinTech . Néanmoins, c’est très difficile pour adapter ou installer les nouvelles technologies aux anciens systèmes informatiques bancaires.

QUAN BAO LE

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Leave a Reply