Finance, French

Dow Jones, vers un nouveau cap à 30 000

dow-jones-vers-un-nouveau-cap-30-000

Le Dow Jones vient de dépasser les 20 000 points pour la première fois (25 janvier 2017) et c’est une très bonne nouvelle

Dow Jones Industrial Average

Le Dow Jones Industrial Average, aussi appelé le DOW 30 ou tout simplement le Dow Jones, est un des indices les plus suivis aux Etats-Unis. Il permet de visualiser les échanges effectués entre 30 des plus grandes entreprises américaines au cours d’une session de négociations standard sur le marché boursier. Contrairement ce que son nom laisse penser, les valeurs présentes n’ont rien à voir avec l’industrie. Autrefois détenu par l’éditeur du Wall Street Journal et la Dow Jones & Company, l’indicateur est géré depuis février 2010 par le groupe CME (propriétaire du Chicago Mercantile

Exchange, d’où son nom CME).

Le DOW 30 est par ailleurs un indicateur beaucoup moins représentatif de l’économie américaine que le S&P 500, qui, comme son nom l’indique, repose sur les 500 plus grandes sociétés cotées. Soit dit en passant, celui-ci a, lui aussi, battu record sur record ces dernières mois.

Le Dow Jones qui a dépassé les 20 000 points n’est pas un hasard. Les prix des actions d’aujourd’hui sont bien soutenus par de solides perspectives de bénéfice et de croissance économique. En fait, si le président Donald Trump peut éviter de tomber dans une guerre commerciale ou une véritable guerre il n’y a aucune raison que le Dow Jones ne puisse pas dépasser 30 000 en l’an 2025.

De toute évidence, une partie de la forte hausse des actions est dû à l’élection de Trump et ses décrets favorable aux entreprises. Si Trump peut réussir à réduire la réglementation et à abaisser les impôts sur les sociétés, les actions devraient augmenter encore cette année. Un gain supplémentaire de 5% voire 10% en 2017 ne serait pas surprenant.

Cette projection des 30 000 en 2025 est basée sur l’analyse des données historiques fournies par Jeremy Schwartz 2, directeur de la recherche chez WisdomTree. Ces données qui portent sur les rendements boursiers, sur des périodes glissantes de cinq ans depuis 1871 à aujourd’hui, laissent penser que les gains boursiers seront inférieurs au gain annuel du marché (une moyenne de 6% par an) au cours des cinq prochaines années, avant d’accélérer au-dessus de la moyenne après ça.

Un programme économique mouvementé

Alors que l’arrivée au pouvoir de Donald Trump permet le franchissement des 20 000 points, quelques-unes des nouvelles politiques de l’administration posent une grave menace pour l’économie et le marché boursier. Le plus évident a été la mise en place d’une taxe de 20% sur les produits mexicains, « qui permettrait de récolter 10 milliards de dollars $ par an » 1 (soit 9,3 milliards d’euros) selon la Maison Blanche. Reste qu’une telle mesure risque de faire augmenter d’autant les prix des produits mexicains, et donc in fine de pénaliser les consommateurs américains

« Nous sommes dans une guerre commerciale. Nous avons été en guerre commerciale depuis des décennies, c’est pourquoi nous avons des déficits » 3, a déclaré M. Ross dans un entretien à Bloomberg TV. L’administration Trump considère que les vastes déficits accumulés par les Etats-Unis vis-à-vis de la Chine, du Mexique ou de l’Allemagne sont révélateurs de pratiques commerciales déloyales auxquelles elle veut mettre un terme, si besoin au moyen de représailles douanières. Si Trump déclenchait une guerre commerciale, le Dow aurait du mal à atteindre 30 000 d’ici 2025.

Une possible reproduction

Le fait que le niveau des 20 000 points soit enfin franchi ne signifie pas non plus que Wall Street va prochainement atteindre les 30 000 points. Regarder ce qui s’est passé lors du passage des 10 000 points, en 1999, fait réfléchir. Lors de l’éclatement de la bulle Internet, le Dow Jones avait ensuite reculé de 38 % de janvier 2000 à octobre 2002. Et après avoir atteint 14 000 points en juillet 2007, la grande crise financière avait ramené l’indice aux alentours de 6 500 points en mars 2009. Il faut également garder en mémoire le fait que le record atteint par le Dow Jones en 1929 ne fut battu qu’en 1954.

(1)http://www.leparisien.fr/politique/le-mur-de-trump-promesse-impossible-03-02-2017-6650820.php

(2)http://video.cnbc.com/gallery/?video=3000590315

(3)http://www.businessinsider.fr/us/wilbur-ross-talks-about-trade-war-on-bloomberg-2017-3/

 

Aymen Triki

0 Comments
Share

BONDS & SHARES

BONDS & SHARES is a participatory non-Profit information platform for, through and by experts in finance and business. For more information please visit www.bonds-and-shares.com

Reply your comment:

Your email address will not be published. Required fields are marked *