Intérêt de la BlockChain et Smart Contrat

0
61

La Blockchain est un système s’autorégulant, un organe central de contrôle ou de décision n’est pas nécessaire pour assurer son bon focntionnement. L’intégrité des données stockées dans la Blockchain est assurée par des méthodes de cryptographie dans un registre immuable. Elles ne peuvent pas être falsifiées. Il est impossible d’intégrer de fausses informations dans la Blockchain grâce à la vérification collective par preuve de travail. Bitcoin par exemple permet à des gens qui ne se font pas forcément confiance de s’échanger de l’argent en tout sécurité sans aucune autorité central. Cependant Bitcoin n’exploite pas tout le potentiel de la Blockchain. Certaines Blockchains (comme Ethereum) sont développées dans le but de pouvoir exécuter du code stocké dans la Blockchain en temps en réel. Ces fichiers de codes appelés contrat intelligents ou smart contrats sont des versions très évoluées des transactions Bitcoin. Ils permettent de transférer la cryptomonnaie sous des conditions externes.

La Blockchain ne vérifie pas ces conditions. Intégrer un logiciel permettant aux blocs d’avoir un contact avec des services web serait trop dangereux pour l’intégrité de la Blockchain. Elle repose sur un service tierce, appelé Oracle. L’Oracle récupère l’information vérifiant la condition et l’injecte dans la Blockchain. Mais l’intérêt de la Blockchain est justement de ne pas avoir à faire appel un tiers ! En effet, le déroulement  du contrat dépend de l’observation d’un tiers de confiance. Le rôle de l’oracle est de rechercher et d’insérer l’information permettant de vérifier les conditions d’un contrat. Cette information est accompagnée d’une preuve que l’information n’a pas été changée depuis as récupération jusqu’à sa publication dans la Blockchain. Cette preuve esr publique et vérifiable grâce à des méthodes cryptographiques.

Les Oracles sont encore sujets à la recherche car ils présentent une faille potentielle pour la Blockchain. On peut trouver des oracles logicieks piochant dans des bases de données certifiées, des oracles de consensus récoltant leurs informations en calculant la réputation de la source, même des oracles hardware permettant de récupérer des informations du monde physique à l’aide de capteurs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here