Produits structurés, solutions de titrisation pour les assureurs concernant le ratio de fonds propres requis par Solvabilité 2 ?

    0
    17

    Désormais, les assureurs européens doivent suivre la directive Solvabilité 2 et commencer à s’y conformer. Nous sommes passés d’une approche de provisionnement à une approche fondée sur le risque. Le passage de Solvabilité 1 à Solvabilité 2 est également défini par le passage d’une vision comptable à une vision “cash”. L’approche fondée sur des principes de Solvabilité 1 cède la place à une approche fondée sur des règles, tandis que le passage à Solvabilité 2 exige des assureurs qu’ils pensent différemment. La notion de temps continu avec la “mark to market” impose une contrainte que les financiers sont habitués à gérer avec une vision probabiliste et non les assureurs. Dans ce cas, la principale préoccupation n’est pas la solvabilité mais la liquidité de la banque à tout moment, ce qui explique l’utilisation du Var et le “back-testing”. Une vision à court terme qui, par nature, s’oppose au cycle économique de l’assurance est maintenant en place. En effet, dans le cadre de Solvabilité 2 avec le Var et les calculs ” backtesting “, les assureurs sont tenus d’avoir un montant positif de fonds propres en un an avec un intervalle de confiance de 99,5% dans tout scénario de stress ou de choc sur les marchés.

    Nous sommes plus dans une logique d’assurance que de finance de marché. Cela changera complètement le cycle économique de l’assurance. Le passage au temps continu pose tout d’abord un premier problème nouveau pour les assureurs : comment gérer cette volatilité et quel modèle utiliser dans le calcul des différents piliers et ratios. Cela nous amène à une certaine diversité puisque chaque assureur peut développer ses propres modèles

    Le temps continu impose une évaluation des positions, nous avons un changement de priorités qui ressemble plus à celui d’une banque. Nous nous concentrons uniquement sur l’investissement en capital et non plus sur l’activité principale de l’assurance. Solvabilité 2 a un impact majeur sur les polices d’assurance. En raison de contraintes de valorisation, les assureurs réduiront leur exposition aux actions, en particulier sur les valeurs les plus volatiles telles que les valeurs moyennes et petites et les PME. Cela entraînera un rendement beaucoup plus faible et donc des primes plus élevées aux frais de l’assuré.

    L’exposition aux actions diminuera très fortement car les assureurs ne pourront plus s’exposer à des niveaux de volatilité excessivement élevés. Le niveau de volatilité définissant la capacité en capital des compagnies d’assurance, si le régulateur considère que l’assurance est exposée à une plus grande volatilité qu’auparavant, il a le droit d’augmenter cette capacité en capital. Cela remettra donc totalement en cause l’exposition aux actions, remettant en cause les fonds propres nécessaires pour faire face à des crises de marché spécifiques. En outre, ce frein à l’investissement sur le marché des actions, en particulier dans les valeurs moyennes et petites, aura un impact sur la croissance et l’économie réelle.

    Nous nous concentrerons principalement sur le court terme avec Solvabilité 2, cette nouvelle évaluation des actions l’emporte sur les événements cycliques à court terme, tandis que les assureurs prennent des positions et s’engagent à moyen et long terme et sont confrontés à des événements structurels à moyen et long terme. Le bilan comptable passe d’une fonction d’enregistrement des flux passés à une fonction d’évaluation des flux futurs attendus. La solvabilité n’exige plus seulement la gestion des risques, mais aussi leur suivi.

    Un autre aspect qui suit toujours le passage continu est la complexité des modèles utilisés et la capacité d’évaluer les paramètres des composants. Dans le cas du calcul de la “meilleure estimation”, nous devons faire des simulations stochastiques en grand nombre pour obtenir la meilleure estimation. Ces flux sont ensuite actualisés à l’aide de la courbe des taux sans risque. En outre, l’environnement actuel de taux d’intérêt négatifs pose un nouveau “défi” dans la recherche de rendements.

    Les assureurs devront mettre au point des produits et des stratégies de gestion et d’utilisation exhaustifs pour maintenir les mêmes niveaux de rendement. L’optimisation du ratio de rendement de la volatilité par rapport à la proportion de fonds propres à détenir sera déterminante car si un assureur est trop exposé, le régulateur imposera une augmentation de ses fonds propres. La principale question pour l’assureur sera donc de savoir comment équilibrer la performance et la sécurité.

    On peut noter que les produits structurés peuvent apporter une réponse aux taux négatifs et à la recherche de rendement ainsi qu’au problème des fonds propres. Différentes formes juridiques sont possibles pour l’émission d’un produit structuré, par exemple un “European medium term not” (EMNT). Cette forme juridique est considérée comme une créance et nous pouvons avoir des produits structurés considérés comme une créance simple avec une stratégie optionnelle sous tout sous-jacent possible. Il est préférable de saisir la performance d’un indice ou d’une action plutôt que d’avoir l’indice ou l’action en question en termes d’exposition au risque et donc d’exigences en capital.

    La titrisation des créances est particulièrement intéressante pour les assureurs car elle s’inscrit dans la durée. Grâce à la titrisation, ils peuvent s’engager sur la dette et contrôler leurs expositions et leurs rendements. Etant considérés comme des obligations, selon les tranches choisies, nous aurons toujours un besoin en capital toujours inférieur à celui des actions, par exemple, mais avec un rendement supérieur à celui d’une obligation équivalente. On peut cependant s’interroger sur le fait que les fonds de pension avaient également la même logique lors de la crise des subprimes. Allons-nous, avec la solvabilité 2, vers une crise européenne des subprimes ?

    Rachid MAMDOUH

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here