Obligations convertibles : Usage et intérêts

0
544
convertible bonds road sign illustrations design over white

Les obligations convertibles sont des instruments financiers hybrides alliant obligations classiques à actions. Ce produit donne à son détenteur la faculté d’échanger son obligation contre une ou plusieurs actions au cours d’une période dite de conversion.

Il propose à la fois souplesse et complexité, variant de par la diversité du taux d’intérêt par exemple (pouvant être fixe, révisable, variable, indexé, etc.).

Une obligation convertible peut donner à son émetteur la possibilité d’un remboursement anticipé partiel ou total ou celle de forcer la conversion en actions avant échéance (call option). Cette dernière peut également être laissée à l’initiative du détenteur (put option). Les conditions de la conversion comportent notamment la période ainsi que la prime de conversion. Tous ces éléments font de l’obligation convertible l’un des produits les plus complexes à pricer.

Afin de simplifier la formulation de celle-ci, on pourra dire qu’elle se décompose en une obligation et une option d’achat sur actions.

Evolution du cours du titre

Exemple : Une obligation convertible à 3% vendue 10€ donnant au détenteur le droit de la convertir en une action ayant un cours de 8€ à l’émission. L’investisseur a calculé la valeur actualisée de l’obligation sous-jacente (ou « bond floor ») à 88% du principal

Usage

Les principaux utilisateurs d’obligations convertibles sont les investisseurs institutionnels et les sociétés émettrices. L’usage en fonction des deux types est néanmoins différent. Une société en besoin de capitaux pour financer ses opérations peut utiliser des obligations convertibles si elle estime que le cours actuel de l’action est sous évaluée, en incluant souvent une clause d’amortissement à son avantage. Une fois le cours de l’action ayant atteint un niveau satisfaisant (rendant le titre « dans la monnaie »), elle forcera la conversion en actions. La résultante sera une réduction de la dette et une augmentation de capital donnant à nouveau à la société de nouvelles possibilités de financement.

Dans la pratique les obligations convertibles sont cependant peu utilisées par les sociétés cotées comparé au émissions d’actions ou d’obligations ordinaires.

Au niveau des investisseurs institutionnels, ces titres sont principalement utilisés afin d’effectuer un arbitrage (les hedge funds représentent entre 50 et 70% de la demande). Les obligations convertibles permettent en effet la protection contre la baisse du cours de l’action et permettent de profiter de la hausse de celle-ci en moyennant une prime de conversion souvent raisonnable.

Certains fonds en gestion alternative utilisent aussi ce type de produit pour des stratégies en delta neutre en achetant les obligations convertibles et en vendant à découvert l’action sous-jacente. Les volumes plus conséquents que pour les options classiques et les échéances plus longues permettent d’effectuer des arbitrages avec la volatilité.

Sources: Fusacq.com, Cours de Capital Markets de François Rey, (BBA Inseec 3ème année), Investopedia

Médrick Gredoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here