L’ISR peut il s’inscrire dans la finance islamique et en faire partie comme choix d’actif ? L’ISR et la finance islamique, un avenir commun ?

0
659

Nous voyons que l’investissement socialement responsable (ISR) prend de plus en plus d’ampleur et devient un marché grandissant tout comme l’isr et la finance islamique. Il y a une demande et un intérêt en expansion pour ces deux concepts.

Il est intéressant de remarquer que mis à part le fait que tous deux se développent fortement, il y a également une base commune partagée entre les valeurs et principes les définissant. Il nous vient légitiment l’envie de les comparer, que ce soit en terme de points en commun, différences et objectifs.

isr finance

L’ISR et la finance islamique partagent la volonté d’investir de manière saine, avec une vision long terme et de manière responsable avec une équité sociale. Le but étant de se diriger vers une finance éthique, qui finance, développe l’économie réelle, participe à la création et redistribution de valeurs. Ces deux concepts choisissent dans quel secteur investir, pratiquant l’exclusion sectorielle, dans le cas de l’ISR il y a également de l’actionnariat actif.

Il y a des points de divergences en terme de vision et régulation de ces concepts. L’ISR ne se base pas sur des principes religieux alors que la finance islamique oui et l’exclusion sectorielle dans la finance islamique est plus étendue. L’industrie des loisirs et financière sont exclues mais pas de manière systématique à l’inverse de l’industrie porcine qui l’est systématiquement dans la finance islamique alors qu’elles sont admises dans l’ISR.

Un point de divergence fort est l’intérêt qui est interdit dans la finance islamique contrairement à l’ISR. Nous remarquons que taux d’endettement est un facteur clé pour inclure une entreprise dans l’univers investissable dans la finance islamique (33%).

Il s’avère alors tout a fait envisageable malgré les points de divergence d’avoir des investissements  dans des fonds de finance islamique et inversement. Cependant, il semblerait que le sens le plus compliqué est l’ISR dans la finance islamique car elle a une dimension religieuse et qu’elle est plus exigeante en terme de critères et univers d’investissement.

Selon le type d’actif ISR, il peut prendre place comme un investissement de la finance islamique, nous pouvons penser à un label qui peut indiquer aux fonds régis par la système  financier islamique qu’ils sont agrées et peuvent être pris sous gestion.

Concernant le système financier islamique ISR, on peut aussi voir l’apparition d’une structure validant les investissements classés comme finance islamique.

Nous aurions alors par exemple des actifs, fonds classés comme ISR voulant et pouvant toucher la clientèle de la finance islamique qui feraient des démarches pour avoir une accréditation au près de l’organisme responsable. De même pour des actifs, fonds financier islamique pour toucher une clientèle ISR susceptible d’être intéresser par cette approche.

Donc, cela apportera une diversité d’investissement, une richesse et une complémentarité entre la finance et l’ISR  islamique que ce soit en terme de principes, idéologie que de classe d’investissement.

Rachid MAMDOUH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here