Le rôle de la banque d’investissement et de financement

0
1637

Une banque d’investissement est une division de la banque qui rassemble l’ensemble des activités de conseil, d’intermédiation et d’exécution (introduction en bourse, émission de dette, fusion/acquisition). Les principaux clients sont des entreprises, des investisseurs mais aussi des Etats.

banque d'investissement

Il est possible d’établir une classification relative aux différentes activités, elles sont généralement scindées en entités distinctes. On trouve les opérations de Corporate Finance c’est-à-dire de finance d’entreprise, et de Global Capital Markets (marchés financiers) et de Structured Finance (opérations de financement).

On différencie parfois la banque d’investissement de la banque d’affaires en attribuant à la première les activités de marché et à la seconde celles de finance d’entreprise. A la différence d’une banque de dépôts, la banque d’investissement ne reçoit donc pas les dépôts des particuliers et recherche donc les liquidités auprès des autres banques, des marchés monétaires ou de la Banque centrale.

 

Elle donne également accès aux marchés des capitaux par émission d’actions et obligations. Cette distinction vient des USA, ou elle a été inscrite dans la loi Glass Steagall Act après le krach de 1929. Cette différence n’a jamais réellement pris pied en Europe et la plupart des banques d’investissements européennes font partie de groupes bancaires ayant aussi des activités de banque de dépôt, d’assurances et autres.

Le Glass Steagall Act a été remplacé en 1999 par le Gramm Leach Bibley Act qui permet l’intégration en une seule entité des activités de dépôt, d’investissement et d’assurance. Certains pensent que c’est cette utilisation qui a conduit à la crise financière liés aux subprimes.

La banque d’investissement a souvent une activité importante dans le montage d’opérations de fusion acquisition. Le métier s’est largement diversifié, surtout depuis l’émergence de la sphère financière moderne après 1973, dans des activités multiples liées aux marchés financiers. Celles-ci avec un degré d’importance différente selon les établissements qui regroupent :

  • L’émission des titres, par exemple l’introduction en bourse des sociétés, les augmentations de capital, les OPA, les OPE, les montages de fusion/acquisition
  • L’organisation de marchés sur les instruments financiers, dérivés ou non
  • L’ingénierie financière (opérations complexes combinant divers instruments financiers)
  • La prise de participation au capital d’entreprises pour leur compte ou pour d’autres
  • L’arrangement d’opération s financières diverses, notamment de fusion /acquisition
  • La mise en place de financements syndiqués (pool de financement) de grande envergure, auxquels participent de nombreuses autres banques et sociétés financières.

Le courtage boursier

On peut dire que la banque de financement et d’investissement apporte des services sophistiqués à des grandes entreprises. Elle offre entre autre des services liés à l’accès aux marchés actions, obligataires et taux (émission, transaction, couverture), aux conseils en fusions/ acquisitions, à l’accès aux financements bancaires plus ou moins complexes.

La banque de réseau et la banque d’investissement constituent deux entités distinctes au sein du système bancaire. Leurs rôles réciproques semblent complémentaires dans le financement de l’économie même si le métier de chacune reste spécifique. La première peut être considérée comme la banque de détail, la seconde est réellement celle qui négocie les produits financiers et uniquement en relation avec d’autres grossistes.

Effectivement l’une étant corolaire de l’autre pour apprécier la bonne santé d’un géant bancaire, il serait simpliste de penser que la bonne compréhension de la sphère financière puisse se résumer uniquement à celle d’une des deux parties.

Malgré un business assis sur une même matière première à savoir le produit monétaire ou financier ces deux activités sont totalement scindées. La banque d’investissement est constitutive en grande part de la sphère financière mais surtout de canal de stabilisation économique via les politiques monétaires.

Baptiste GRANDJEAN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here