Investir dans les fineTech : les risques

0
386
ICO

Enormément d’entreprises qui cherchent à investir dans les nouvelles technologies lèvent des fonds en passant par le mécanisme des ICO (Initial Coin Offering). Il s’agit d’une façon simple et efficace qui leur permet de lever des fonds pour financer leurs projets en devises virtuelles comme le BitCoin , tout en échappant à un certains nombres de contraintes réglementaires qu’on rencontre dans les mécanismes classique comme les IPO ou autres.

Cependant, et comme souligné par les autorités des marchés comme la SEC ou l’AMF, ce type d’investissement et hautement risqué  du fait de l’absence des moyens techniques qui permettent de suivre les flux financier voir vérifier la pertinence des services ou des produits offert par ces entreprises. Les jetons qu’on se voit offrir quand participent à une ICO sont souvent censés être utilisé sur les plateformes que ces entreprises a cherchent a développé et qui n’existe que sur leur fameux papier blanc. C’est comme acheter un ticket cinéma pour un film qui sortira dans 2 ans (ou pas).

De ce fait, un investisseur raisonnable doit se poser un certain nombre de questions avant d’investir dans ces produit à fort potentiel, certes mais dont les risques sont aussi très élevés.

Voici six questions à poser avant d’investir dans un ICO.

1. Reçoit-on des titres en échange de la participation à la collecte de fonds ?

C’est un point très important. En effet, tout  Comme la SEC l’a précisé dans son Bulletin des investisseurs, si l’offre est une vente de jetons ou de devise virtuelle dans une ICO constituent une offre de titres, alors les lois fédérales sur les valeurs mobilières s’appliquent. Cela signifie que l’ICO (l’offre et la vente des jetons) doit être enregistrée auprès de la SEC. Les offres effectuées dans le cadre d’une dispense d’inscription exigent généralement que les investisseurs atteignent certains seuils de revenu ou de valeur nette pour pouvoir investir. Par exemple, les offres exonérées d’enregistrement a la SEC sont souvent limitées aux investisseurs accrédités qui maintiennent certains niveaux de revenu. Voici quelques conseils:

  • Vérifiez si une société qui a lancé l’ICO s’est enregistrée auprès de la SEC en effectuant une recherche dans le système Edgar de la SEC.
  • Si l’ICO est décrite comme une opportunité d’investissement participatif (crowdfunding),  elle pourrait opérer en dehors des exigences de la réglementation des investissements participatifs ou aux lois fédérales sur les valeurs mobilières en général.

2. Les personnes qui organisent la collecte de fond sont-ils des professionnels financiers agréés?

Assurez-vous de vérifier les antécédents professionnels des personnes impliquées dans le projet, soit directement en vérifiant leurs profils professionnels en lignes, s’ils ont déjà travaillé sur des projets qui ont abouti à un produit commercialisé sur le marché.

On peut vérifier aussi si les membres de l’équipes de développeurs est active sur GIThub ou pas, on peut aussi aller fouiner sur les forums afin d’avoir les échos du marché sur l’entreprise en question, souvent ça peut être un bon indicateur de confiance.

3. Quels sont les droits et avantages associés à la possession des jetons en questions?

Ces droits  varient selon l’offre. Certains se comportes comme des actions et peuvent donc donner le droit à  des dividendes, dans ce cas il s’agit d’actions digitales (comme le cas des jetons DICE/ETHEROL  qui se comportent comme des actions associé à un casino virtuel). D’autre constituent uniquement le carburant nécessaire à l’utilisation du produit (une fois arrivé à terme). IL faut donc bien lire et comprendre les termes et conditions d’une ICO qui sont spécifié au niveau du livre blanc qui contient les informations techniques détaillés sur le produit. Les jetons n’offert  aucun droit de vote ou influence sur une entreprise. La gouvernance et la manière dont les fonds sont utilisés sont gérées en interne et les investisseurs, quel que soit leur poids dans l’entreprise, ne reçoivent que des notifications des derniers événements concernant le projet. En outre, les achats d’ICO peuvent être sujets à des problèmes de liquidité car il est possible qu’il n’y ait pas de marché pour vendre ou échanger vos jetons ICO.

4. Comment pouvez-vous récupérer votre argent?

L’information fournie aux investisseurs au sujet des ICO devrait indiquer clairement comment vous pouvez récupérer votre argent. Demandez à la compagnie si vous pouvez encaisser des jetons pour un remboursement ou si vous êtes autorisé à revendre vos jetons dans un marché secondaire et si des restrictions s’appliquent à toute revente. Les marchés secondaires ou s’échange les jetons se comportant comme des titres, doivent généralement être inscrit en tant que bourse nationale des valeurs mobilières ou opérer en vertu d’une dispense de cette inscription. De plus, sachez qu’un marché secondaire peut ne pas lister les jetons achetés dans un ICO.

5. Que fait l’entreprise et qu’offre-t-elle?

Les ICO impliquent un investissement dans des concepts hautement techniques et complexes. Vous devriez lire et comprendre toute information qui vous est fournie par l’émetteur de l’ICO ou promoteurs de l’offre, y compris la façon dont la société prévoit d’utiliser les fonds collectés .Des explications en anglais des détails techniques de la proposition ainsi qu’une feuille de route de développement avec des objectifs spécifiques et les délais doivent être disponible et accessible pour tous les investisseurs. À ce jour, la plupart des ICO sont organisés par des entreprises en démarrage n’ayant pas développé de produit ou de plateforme finale existant sur le marché. Cela signifie que les informations mises à votre disposition au moment d’un ICO peuvent être incomplètes, sujettes à changement et, dans tous les cas, difficiles à vérifier. L’information limitée qui est partagée peut rendre difficile la due-diligence raisonnable nécessaire pour prendre une décision d’investissement éclairée avant d’investir.

6. Des protections sont-elles en place pour se prémunir contre le piratage informatique et autre menaces liées a la cyber sécurité?

Comme l’indique la SEC dans son Bulletin, les échanges de devises virtuelles, les portefeuilles de devises virtuelles et les plates-formes utilisées par les sociétés émettant des nouveaux jetons peuvent être exposés à d’éventuelles pannes de protocoles, piratages, logiciels malveillants et fraudes. Renseignez-vous sur les mesures que ces entreprises ont prises pour protéger leur plate-forme et leurs produits contre ces menaces.

Investir dans un ICO peut sembler une manière rentable de tirer profits des développements technologiques autour des blocks chainés, mais il faut être très prudent en bien investiguer avant tout placement. Les nouvelles technologies et les sujets qui font l’objet de buzz médiatique sont souvent utilisés par les fraudeurs. Cherchez à identifier les signes avant-coureurs d’une fraude. Par exemple, il faut être suspect de toute personne qui fait des garanties qu’un placement va fonctionner d’une certaine manière ou qui fait des arguments de vente insistants qui vous encouragent à «agir maintenant» avant de laisser partir l’opportunité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here