Evolution du financement des opérations de haut de bilan

0
343
businessman working with mobile phone and digital tablet and laptop computer on wooden desk in modern office with virtual icon diagram

Le décret n°2016-1587 du 24 novembre 2016, dans le cadre de la Loi Sapin II, autorise désormais certains fonds d’investissement à prêter directement aux entreprises, ceci venant une nouvelle fois attaquer le monopole bancaire. Ce nouveau décret, dans la continuité de la tendance actuelle à la désintermédiation du financement dans l’Union Européenne, va inévitablement pousser à une évolution du financement des opérations de haut de bilan et des entreprises.

Il permet ainsi à des acteurs non bancaires de contribuer au financement de l’économie et plus particulièrement des entreprises ne pouvant pas bénéficier de prêts bancaires traditionnels.

Cette offre de service complémentaire va notamment permettre aux fonds de dette d’intervenir de manière plus active dans les opérations de haut de bilan et conduire à une restructuration du marché de la dette.

Financement de la croissance externe :

opérations de haut de bilan

Afin de financer sa croissance externe et son développement, une entreprise a besoin de capitaux qui, souvent, dépassent sa trésorerie. C’est pourquoi, elle fait appel à des capitaux externes, tel que le financement bancaire, pour réaliser ce type d’opération.

Toutefois, si la banque refuse de financer la transaction, un fonds qui détient déjà des participations dans le capital de l’entreprise peut être intéressé par apporter le financement nécessaire en dette. En effet, déjà présent au capital, il est le plus à même de juger de la solidité du Business Model de l’entreprise et de sa capacité à rembourser la dette.

De plus, à la différence d’une banque qui cherche un équilibre entre ses engagements et le montant de ses dépôts, un fonds d’investissement cherche à rentabiliser son investissement. Ainsi, il pourra donc accepter un levier de dette plus important, afin d’optimiser son investissement.

Les fonds de dette peuvent donc désormais intervenir lorsque le système bancaire traditionnel ne répond plus aux besoins de financement de l’opération de haut de bilan et des entreprises pour leur développement.

Un acteur supplémentaire sur le marché des LBO :

Une opération de Leveraged Buyout, ou à effet de levier, est une opération de rachat d’une entreprise cible financée pour partie en « equity » par le fonds d’investissement acquéreur et grâce à une ou plusieurs tranches de dettes en complément.

La possibilité pour les fonds de dette de prêter directement aux entreprises, dans le cadre de LBO, augmente la concurrence sur un marché déjà très bataillé, entre les banques et autres fonds type mezzanine. Ce faisant, cette concurrence devrait mener à une bataille sur les taux d’intérêts. 

En effet, ce dernier est déterminé par l’établissement prêteur, en fonction du risque de l’opération. Il aura tendance à croître avec le risque de défaut de l’emprunteur. A plus forte raison, lorsque ce risque n’est pas initialement assumé par un établissement de crédit traditionnel. Actuellement, les taux des fonds de dette (5%-7%) sont plus élevés que les taux bancaires (1%-3%). Ce qui rassure tout de même sur l’avenir du système bancaire traditionnel.

Cependant, les taux des fonds de dette sont nettement inférieurs aux taux d’intérêts qu’appliquent les fonds mezzanine (10%-12%). Ainsi, l’arrivée de ces nouveaux entrants sur les prêts directs aux entreprises devrait entraîner une baisse des taux d’intérêt pour ces derniers.

Pouvant bénéficier d’un plus large choix de solutions de financement de l’opération de haut de bilan, les entreprises ne peuvent que saluer cette mesure. Elle leur permet de toujours bénéficier de prêts bancaires traditionnels, mais aussi de bénéficier de cette nouvelle expertise qu’offrent les fonds de dette.

Source :

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/11/24/2016-1587/jo/texte

http://communautes.agefi.fr/status/11905

Alexandre NTUMBA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here