Euro Disney et la bourse, c’est fini…

0
346

Le 12 Avril 1992 fut inauguré Disneyland Paris à Chessy (Marne-la-Vallée) à 30 minutes en voiture de Paris. C’est le seul et unique parc d’attractions à l’heure actuelle en Europe de la compagnie américaine Walt Disney.

Depuis 25 ans, le bilan commercial est remarquable. Avec 320 millions de visiteurs depuis l’ouverture, elle est la première destination touristique d’Europe devant la Tour Eiffel et le Château de Versailles réunis.

Cette implantation a joué un rôle moteur dans le développement du Val d’Europe (nouvelle ville de Marne-la-Vallée regroupant 5 communes) qui compte aujourd’hui 35000 habitants contre 3000 en 1992. Cet objectif a été fixé en 1987 dans une convention signée entre l’Etat français, les collectivités locales et Disney. Disney a inculqué le style américain visible notamment à travers l’immobilier, le centre commercial Val d’Europe, le développement des transports renforçant l’attractivité du Val d’Europe et de l’Est parisien.

Cependant, la rentabilité n’est toujours pas au goût du jour avec un seul exercice positif depuis 2000. L’année 2016 a été très difficile avec une perte historique nette de 705 millions d’euros faisant suite à la menace terroriste en France.

Peu après son ouverture, Euro Disney devait déjà faire face à une dette colossale (plus de 3 milliards d’euros) nécessitant de multiples plans de recapitalisation, au bord de la faillite début 1993. En effet, l’investissement de départ était très important (3,81 milliards d’euros financés par l’emprunt et le recours au marché) et l’entretien, le renouvellement de l’offre proposée aux visiteurs impliquent de nouveaux investissements.

A l’automne 1989, euro Disney est introduite en bourse à 72 francs (soit à peu près 11 euros). Elle a connu un point haut à 25 euros en Avril 1992 avant l’ouverture puis a progressivement chuté (perte en 6 mois de la moitié de sa valeur) suite à l’ouverture du parc au point de ne valoir plus que quelques centimes d’euros (5 au plus bas) entrant ainsi dans la catégorie de « penny stock ».

C’est ainsi que le 10 Janvier dernier, The Walt Disney Company a annoncé le rachat de la totalité des actions de sa filiale qu’elle ne détenait pas encore pour ainsi amorcer un retrait de la cote. Suite à cette annonce, le cours s’établissait à 1,99 euros.

L’offre publique d’achat s’étalera du 26 Avril au 23 Mai au prix d’achat de 2 euros par action soit une prime de 67% par rapport à la clôture du 9 Février avec retrait obligatoire au franchissement du seuil de 95%.

Pour ce faire, un accord devait être trouvé avec le principal actionnaire minoritaire Kingdom, holding du prince saoudien Al Waleed. Ce fut le cas le vendredi 10 Février où The Walt Disney Company s’engage à racheter 90% de la participation de cette holding pour un prix de 2 euros par action augmentant par la même occasion sa participation dans Euro Disney de 76,7% à 85,7%.

Ce jour même, à l’ouverture du marché parisien, le cours de l’action Euro Disney a gagné 65% par rapport à la veille à 1,99 euro puis s’est calé au prix proposé de 2 euros à la clôture.

Concernant la recapitalisation, même si certains petits actionnaires conserveraient leurs titres pour cause sentimentale et si l’action devait rester cotée sur la place de Paris, elle pourrait aller jusqu’à 1,5 milliard d’euros. Le désendettement, l’amélioration de sa trésorerie et de son offre en sont les principaux objectifs.

A l’automne 2017, Villages Nature Paris ouvrira ses portes. Fruit de la collaboration entre Euro Disney SCA et le groupe Pierre et Vacances Center Parcs, « Lieu de découverte entre l’Homme et la Nature, Villages Nature® Paris réinvente les vacances aux portes de Paris et de Disneyland® Paris.
S’évader, se ressourcer et se retrouver en famille, entre amis ou à deux ne nécessite plus d’aller loin. Divertissement, sport, découverte, relaxation, tout est là, réuni pour la première fois dans nos 5 univers récréatifs. »

Euro Disney étoffe donc son offre au public en s’inscrivant dans une logique du « tourisme durable ».

Sources :

https://www.lesechos.fr/lesechos-plus/0211943971475-vingt-cinq-ans-apres-son-ouverture-disneyland-paris-nage-en-plein-paradoxe-2079291.php

https://business.lesechos.fr/directions-financieres/financement-et-operations/introduction-en-bourse/0211791963668-clap-de-fin-pour-l-histoire-boursiere-d-euro-disney-a-paris-305960.php

Vincent Inthinavong

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here