Braquage à la Chypriote ! L’or comme valeur refuge ?

0
233

Ce qui se passe à Chypre aujourd’hui pourrait se dérouler dans d’autres pays comme l’Italie, l’Espagne, la France. Cela paraît assez incroyable et pourtant c’est bien arrivé. L’argent des comptes des particuliers a été saisi. Tout s’est déroulé dans le plus grand calme et heureusement. La fermeture des banques s’est passée naturellement un vendredi comme chaque semaine. En revanche, le samedi 16 mars le gouvernement annonçait le besoin de prendre entre 6 et 10 % de l’argent sur les comptes car l’état chypriote était en faillite.

Afin d’éviter tout mouvement de comptes, retraits et fuites de capitaux, les banques chypriotes sont restées fermées 12 jours en attendant que le gouvernement trouve une solution. Le 28 mars, la réouverture des banques a eu lieu et nous apprenions que les comptes supérieurs à 100 000 euros allaient être prélevés de 30 %. Le 31 mars, nous parlions désormais de 60 %. Rappelons que lors le la faillite de Lehman Brothers, 7 milliards de dollars en valeurs boursières partaient en fumée. Désormais, la dette est de plus en plus importante et même en payant 100 % de nos revenus en impôts ces 7 prochaines années nous n’arriverions pas à résoudre ce problème. Il s’agit d’un problème majeur contagieux et il est primordial de trouver la solution pour résoudre ce problème de dette en relançant la machine économique de la consommation. Heureusement, la réouverture s’est plutôt déroulée dans le calme.

Si tous les comptes inférieurs à 100 000 euros avaient été taxés, ce qui touche la grande majorité, un mouvement de panique bien plus important se serait probablement installé. La situation économique et sociale est relativement tendue. Dernièrement le taux de chômage chez les jeunes de 24 ans avoisine les 60 % en Grèce et en Espagne. Dans ces deux pays, le taux de chômage global est proche des 26% et reste en hausse. D’autre part, rappelons que les statistiques officielles peuvent être légèrement atténuées par rapport à la réalité. Aujourd’hui, la situation est calme, tant mieux mais pour combien de temps ?

Rappelons que la situation en europe excepté en Allemagne devient semblable. Le taux de chômage ne cesse de croitre. Les entreprises délocalisent, d’autres ferment. Dernièrement en France, nous avons pu constater la fermeture de magasins pourtant connus comme (Surcouf, Virgin, Pixmania) et heureusement pour l’instant la note de la France reste appréciable. Cependant, le mécontentement d’une bonne partie de la population commence à se faire entendre avec des manifestations de plus en plus intenses et pourtant ayant aucun rapport avec l’économie. Au Portugal, le taux de chômage chez les jeunes est proche de 40%, comme en Irlande. En Italie, ce taux avoisine les 37%. En France, ce taux atteint désormais désormais les 25%, croissant à grande allure.

Comme le début des printemps arabes, il suffirait qu’un pays de la zone euro rencontre un problème bancaire par exemple, qu’une trainée de poudre s’enflamme pour déclencher une nouvelle contagion vers les autres pays de la zone euro. Le plus grand problème consiste donc à canaliser ce type d’évènements, à gérer les mouvements sociaux par des forces de l’ordre paramilitaires professionnelles pour éviter tout débordement. Rappelons des évènements de la place Tahrir en égypte, la Tunise, la Lybie et la Syrie.

Les pays européens ne sont pas à l’abri d’une telle menace. Il suffit de relire l’histoire. Et comme l’expression le dit, l’histoire se répète. Si une telle insurrection arrivait à l’improviste, la majorité des personnes pointeraient probablement le doigt sur le gouvernement et les banques considérées comme l’origine des problèmes de la crise économique. Si un tel scénario venait à se produire, ceux qui disposeraient d’argent commenceraient alors à fuir vers des pays plus rassurants. L’or serait considéré comme une valeur refuge par excellence et comme une monnaie d’échange dans le monde entier.

Depuis la seconde guerre mondiale, les conflits sont pratiquement inexistants en occident. Les personnes sont habituées à vivre dans le luxe (magasins de proximité, eau à domicile, technologies diverses à gogo), ce scénario semble donc improbable. Cependant, les jeunes en recherche de travail pilotés par certains politiques agitateurs pourraient déclencher le mouvement initial suivi d’un effet domino. Pour se protéger de tous ces types d’événements, il peut donc être intéressant de diversifier son patrimoine.

L’or physique dans le monde entier représente un cube d’environ 19 mètres de côté. Au cours des siècles derniers, le métal jaune a toujours été considéré comme valeur refuge. L’or physique est donc un des meilleurs investissements à faire tant que les banques centrales pratiqueront la politique des QE. Cet investissement physique existera toujours quelque soit la situation financière. Alors, si une situation hyper inflationniste devait arriver, les futurs bons placements seront dans les brouettes et les détecteurs de métaux ! Aux dernières nouvelles, l’ Inde est un des plus gros consommateurs d’or au monde. La banque centrale indienne pourrait interdire aux banques de vendre des pièces d’or… Un tuyau en or bien sûr.

 

Frank ROUGEOT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here