La fin du LIBOR

0
48

Qu’est-ce que le LIBOR ?
Le LIBOR (London interbank offered rate), comme son nom l’indique renvoie aux taux de références du marché monétaire anglais. Equivalent anglo-saxon de l’EURIBOR, il est calculé pour plusieurs durées différentes et en 5 devises. Publiée au jour le jour, il est calculé à partir d’un panel de banques constitué par la ICE BENCHMARK ADMINISTRATION.

L’histoire du LIBOR a commencé dans les années 90, ou les acteurs du marché ont fait état d’un besoin accru de Benchmark sur les taux. C’est sous la direction de la British Banker’s Association, qu’en 1986, ont été publiés les premiers taux LIBOR.

Comment est calculé le LIBOR ?
Les taux LIBOR sont calculés chaque jour, non pas sur les dernières transactions réalisées mais par le taux annoncé par chacune des banques du panel. Ce taux annoncé, est celui qu’elle pense pouvoir obtenir, à ce moment, pour cette durée et cette devise pour un prêt sur le marché interbancaire. Après réception des données, il est calculé en réalisant une moyenne discrétionnaire. A savoir, qu’on rejette du panel les 25 % taux les plus élevés et les plus bas. Le LIBOR est ensuite calculé sur les données restantes, jugés les plus honnêtes du panel.

L’importance dans la vie économique
Les taux LIBOR, outre leurs importances vitales dans le système bancaire anglais (la majorité des prêts immobiliers en Angleterre sont à taux variable) ont aussi un énorme impact sur les marchés financiers. Les maturités de 1, 2 et 3 mois sont très utilisés comme taux de référence pour les produits SWAP et eurodollar dû à l’importance de la place financière de Londres.

Mais déjà avant le scandale de sa manipulation, le LIBOR avait commencé à montrer ses limites. Lors de la crise de 2008, l’écart des taux annoncés par chacune des banques du panel avaient explosé.

La manipulation du LIBOR
Comme nous l’avons vue, les taux LIBOR sont calculés via l’estimation faites par chacune des banques. De ce fait, le risque d’une manipulation des taux parait possible étant donné que le monde de la finance de marché est un milieu restreint. C’est en 2011 que le scandale éclate. Aujourd’hui on sait que la majorité des banques inclus dans le panel étaient tous impliqués. On note parmi les plus importantes : Barclays, UBS, CREDIT SUISSE, Bank of America, Citigroup … L’affaire fut retentissante et nombre de Traders se sont vus jugés par les cours anglaises et américaines. D’ailleurs, les différentes manipulations ont eu lieux sur le poste de travail des employés. Le fait que leurs échanges passaient exclusivement par mail ou discussion via forum montre que, ces manipulations étaient connues de tous et pouvaient être visibles de tous.

La fin et le remplacement du LIBOR
C’est durant l’été 2017, que le régulateur des marchés financiers britanniques (FCA) a annoncé d’ici 2021 la suppression du Taux LIBOR. Ceci étant due non au seulement à l’histoire des manipulations de taux mais aussi, selon le gendarme britannique par le fait que le marché permettant de faire vivre le LIBOR n’est plus assez actif.

Le débat sur le futur taux qui remplacera le LIBOR n’est pas encore terminé. Il semble aujourd’hui que sur le long terme, ce sera le SONIA (Sterling Over Night Index Average) et son mode de calcul qui est actuellement favorisé par la banque centrale d’Angleterre. Cela étant dit, la pénurie des transactions sur ce marché et le BREXIT risquent sur le long terme, d’enlever leurs spécificités de taux de références des contrats dérivés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here