Le secteur pétrolier : rebondissement en bourse

0
455
Silhouette,Offshore oil and rig platform in sunset or sunrise time. Construction of production process in the sea. Power energy of the world.

Le secteur parapétrolier traversait décidément une mauvaise passe. Malmenés en Bourse depuis plusieurs mois, les spécialistes des services pétroliers étaient affectés par une étude de Goldman Sachs recommandant de rester à l’écart du secteur.

Les services pétroliers auraient-ils atteint un point bas ?

L’industrie pétrolière comprend la fourniture de services et d’équipements pétroliers et gaziers dans les domaines de l’exploration et production offshore (en mer) et onshore (sur terre), du raffinage et de la pétrochimie. Un secteur qui est dans la tourmente. Depuis 2015, le secteur a souffert de l’effondrement du cours du pétrole, qui a touché un point bas en février 2016 à 26,20 dollars pour le WTI (West Texas Intermediate).

Dans ce contexte, les compagnies pétrolières ont drastiquement réduit leurs investissements et mis la pression sur les fournisseurs pour qu’ils réduisent leur prix.

Certains analystes osent recommander à leurs clients gérants d’acheter spécifiquement certaines valeurs. Parmi les actions françaises, Technip. La moitié des analystes sont positifs sur ce titre. En février 2017, Morgan Stanley est passé à l’achat sur Technip FMC (nouveau nom de Technip depuis qu’il s’est marié avec l’américain FMC). Parmi les arguments justifiant son changement d’opinion, d’abord des signes d’un rebond à venir de l’activité notamment avec des projets d’exploration production validés par les majors pétrolières, ensuite le prix attractif de l’action qui se traitait à la mi-février avec une décote de 53 % par rapport à son concurrent Schlumberger alors que la décote moyenne historique est à 24 %. Technip fait aussi partie des 7 valeurs recommandées par CM CIC Securities, avec une valeur prospective pour 2021 de 50,10 euros.

Aujourd’hui Le secteur des services pétroliers reprend quelques couleurs en Bourse avec le rebond de l’or noir. Le jeudi 30 mars 2017 en début d’après-midi, l’action CGG bondissait de 5%, et le cours de TechnipFMC s’adjugeait plus de 1%. Pour les marchés, baisse du pétrole ne rime plus avec baisse des actions. La corrélation positive s’est atténuée depuis que le baril du pétrole brent s’est stabilisé entre 40 et 50 dollars.

La faiblesse de l’or noir était en effet interprétée comme un risque imminent de récession mondiale, risque qui s’est depuis dissipé. L’EuroStoxx 600 Oil & Gas reprend ainsi 9,17% depuis le début de l’année, tandis que, aux Etats-Unis, l’indice sectoriel du S&P 500 s’offre un gain de près de 20 % dans le sillage des grands producteurs de pétrole et gaz de schiste. Maurel et Prom grimpe de 7,3% à 2,95 euros, Technip avance de 2,2% à 48,4 euros, CGG prend 4,9% à 0,64 euro et Total gagne 4% à 40,1 euros.

Suite aux déclarations de Tenaris mardi soir, Vallourec a gagné  5,01% mercredi dernier. Le consensus de marché reste à la vente mais peut-être plus pour longtemps
Le 21 mars, Goldman Sachs a relevé son opinion sur cette action de neutre à achat avec un objectif de cours de 7,40 euros contre 5,72. Là encore, l’analyste met en avant la nouvelle dynamique du secteur : la nette progression du nombre de puits actifs sur terre qui est passé de 380 en mai 2016 à 770 en mars 2017. Par ailleurs, l’indice Pipe Logix OCTG, référence pour les tubes de sondage pour l’industrie pétrolière, augmente mois après mois depuis octobre 2016. Le prix de Vallourec est considéré comme bon marché, sous-performant le secteur de 5 points de base sur un an glissant. Pour Oddo Securities, la valeur fait même partie des trois idées fortes d’investissement en ESG (environnement, social, gouvernance).

Au-delà de ces évolutions sectorielles, CGG a annoncé, le 30 mars, le gain d’un contrat dans la zone neutre entre le Koweït et l’Arabie Saoudite. Quelques jours plus tôt, le spécialiste de la sisimique avait également annoncé une réduction de son endettement de 182,5 millions de dollars.

Sources :

http://www.zonebourse.com/CGG-4653/analyses-broker/Le-secteur-parapetrolier-penalise-par-Goldman-Sachs-19225398/

Boursorama : http://www.boursorama.com/actualites/point-marches-prudence-sur-les-bourses-europeennes-avant-la-fed-le-petrole-rebondit-ee0aeae1058a00fdec51a34e1075da73

Les Echos : https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches financiers/0211930028759-le-secteur-parapetrolier-pret-a-rebondir-en-bourse-2076405.php

http://www.lerevenu.com/bourse/petrole-cgg-technipfmc-et-vallourec-flambent-en-bourse

http://bourse.lefigaro.fr/

Bouchra Laraje

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here