L'analyse de l'information reçue

0
248

Avec l’aide des bases de données électroniques on peut recevoir un grand volume de l’information sur les compagnies concurrençant et la production produite par eux. Les plus grands producteurs des bases de données électroniques sont les compagnies Dun & Bradstreet (DB) et Experian Information Solution (EIS). Les souscripteurs aux services accordés reçoivent les grandes possibilités pour la présentation des rapports sur l’activité des sociétés intéressant.

Avec l’aide des bases de données électroniques on peut recevoir un grand volume de l’information sur les compagnies concurrençant et la production produite par eux. Les plus grands producteurs des bases de données électroniques sont les compagnies Dun & Bradstreet (DB) et Experian Information Solution (EIS). Les souscripteurs aux services accordés reçoivent les grandes possibilités pour la présentation des rapports sur l’activité des sociétés intéressant.

Tels rapports contiennent l’information détaillée sur la compagnie : de ses liaisons commerciales à noms des chefs des corporations étant leurs partenaires d’affaires. En particulier, les bases de données Family Tree contenant les noms de toutes les filiales et les filiales de la société de tête. On indique les sphères de leur activité, l’année de la création, le nombre titulaire des employés, le coût du bien, les volumes annuels des ventes, l’adresse et le code de la classification standard industrielle.

Les producteurs DB et EIS disposent aussi des données sur la situation financière et la solvabilité des compagnies. En outre on peut faire les rapports sur l’activité du gouvernement, à qui sont présentés les renseignements sur les contrats conclus par les organisations fédérales avec les compagnies diverses privées.

À eux on indique le caractère de chaque contrat, son aspect, le coût et la date de la conclusion, ainsi qu’on amène les renseignements sur les sanctions disciplinaires, développés par le gouvernement pour la violation des graphiques des travaux accomplis et la qualité inférieure de la production. Le rapport contient la liste des filiales du concurrent, qui avaient les commandes gouvernementales.

Telles données aident à exclure les entrepreneurs douteux ou les fournisseurs de la liste des partenaires potentiels, ainsi que définir les voies de la réception des commandes avantageuses gouvernementales. Aussi au client peuvent se présenter les rapports avec les estimations des fournisseurs et les aperçus de leur activité, qui peuvent contenir l’information précieuse sur le concurrent, y compris l’estimation de la stabilité financière, les qualités de la production et les services accordés. Les rapports commerciaux et financiers sur l’activité des compagnies accordées par les producteurs des bases de données, contiennent «les paragraphes historique-biographiques».

À eux on indique le type de l’entreprise (la corporation, la compagnie avec la responsabilité limitée, la société ou la possession individuelle), la date de l’enregistrement, les noms et les biographies des collaborateurs, ainsi que le volume et la structure du capital social. En outre dans les rapports commerciaux il y a un paragraphe « Public feelings », dans qui on énumère les procès, les faits de la saisie – arrêt et les décisions judiciaires concernant les sociétés concrètes.

On amène aussi les catalogues du code de commerce Commun, permettant juger sur le volume de l’endettement des compagnies diverses. Les bases de données du mass-média News Net et Data Times comprennent les indices, mais parfois et au volume total de l’article sur les sociétés diverses, publié aux journaux, les revues et les bulletins.

Les bases de données Lexis-Nexis et Westlaw contiennent les renseignements sur les procès jamais s’excitant contre les compagnies, ainsi que sont énumérés appliqué vers eux les mesures régulières du gouvernement. Information Access Company propose les indices divers sur les compact discs CD-Rom, y compris Business Index, Legal Resource Index et la base de données Company Intelligence. Ils contiennent l’information vaste référentielle sur privé et les entreprises d’Etat. En particulier, à Legal Resource Index on énumère les procès d’appel, ainsi que sont indiqués les articles publiés selon leur prétexte dans la presse.

La base de données Company Intelligence représente la liste de l’information financière sur les compagnies privées et d’Etat, y compris leur catégorie, le capital personnel et le nombre titulaire. Les sources typographiques. Au dire des experts, les collaborateurs et les services de l’intelligence économique sont engagés régulièrement examiner les sources typographiques, y compris les journaux locaux et les revues commerciales (économiques), dans les buts de la recherche des renseignements sur les concurrents, les partenaires potentiels de la compagnie et les distributeurs.

La compagnie Washington Researchers Ltd., par exemple, publie les répertoires, qui aident à trouver l’information nécessaire économique et commerciale parmi une large variété des sources typographiques et électroniques. Le soutien essentiel est les procès – verbaux ouverts fédéral et titulaire des organismes réguliers, les conseils municipaux et les cours.

La présentation d’eux permet, par exemple, d’éclaircir, si la compagnie intéressant ne conduit pas quelque litige, si elle n’était pas accusée de l’activité criminelle ou la violation des règles de l’éthique d’affaires, si ne subissait pas les sanctions du côté du gouvernement. On peut aussi recourir aux services des sociétés spéciales s’occupant de l’étude des documents dans le domaine de business.

Tels rapports contiennent l’information détaillée sur la compagnie : de ses liaisons commerciales à noms des chefs des corporations étant leurs partenaires d’affaires. En particulier, les bases de données Family Tree contenant les noms de toutes les filiales et les filiales de la société de tête. On indique les sphères de leur activité, l’année de la création, le nombre titulaire des employés, le coût du bien, les volumes annuels des ventes, l’adresse et le code de la classification standard industrielle.

Les producteurs DB et EIS disposent aussi des données sur la situation financière et la solvabilité des compagnies. En outre on peut faire les rapports sur l’activité du gouvernement, à qui sont présentés les renseignements sur les contrats conclus par les organisations fédérales avec les compagnies diverses privées.

À eux on indique le caractère de chaque contrat, son aspect, le coût et la date de la conclusion, ainsi qu’on amène les renseignements sur les sanctions disciplinaires, développés par le gouvernement pour la violation des graphiques des travaux accomplis et la qualité inférieure de la production. Le rapport contient la liste des filiales du concurrent, qui avaient les commandes gouvernementales.

Telles données aident à exclure les entrepreneurs douteux ou les fournisseurs de la liste des partenaires potentiels, ainsi que définir les voies de la réception des commandes avantageuses gouvernementales. Aussi au client peuvent se présenter les rapports avec les estimations des fournisseurs et les aperçus de leur activité, qui peuvent contenir l’information précieuse sur le concurrent, y compris l’estimation de la stabilité financière, les qualités de la production et les services accordés. Les rapports commerciaux et financiers sur l’activité des compagnies accordées par les producteurs des bases de données, contiennent «les paragraphes historique-biographiques».

À eux on indique le type de l’entreprise (la corporation, la compagnie avec la responsabilité limitée, la société ou la possession individuelle), la date de l’enregistrement, les noms et les biographies des collaborateurs, ainsi que le volume et la structure du capital social. En outre dans les rapports commerciaux il y a un paragraphe « Public feelings », dans qui on énumère les procès, les faits de la saisie – arrêt et les décisions judiciaires concernant les sociétés concrètes.

On amène aussi les catalogues du code de commerce Commun, permettant juger sur le volume de l’endettement des compagnies diverses. Les bases de données du mass-média News Net et Data Times comprennent les indices, mais parfois et au volume total de l’article sur les sociétés diverses, publié aux journaux, les revues et les bulletins.

Les bases de données Lexis-Nexis et Westlaw contiennent les renseignements sur les procès jamais s’excitant contre les compagnies, ainsi que sont énumérés appliqué vers eux les mesures régulières du gouvernement. Information Access Company propose les indices divers sur les compact discs CD-Rom, y compris Business Index, Legal Resource Index et la base de données Company Intelligence. Ils contiennent l’information vaste référentielle sur privé et les entreprises d’Etat. En particulier, à Legal Resource Index on énumère les procès d’appel, ainsi que sont indiqués les articles publiés selon leur prétexte dans la presse.

La base de données Company Intelligence représente la liste de l’information financière sur les compagnies privées et d’Etat, y compris leur catégorie, le capital personnel et le nombre titulaire. Les sources typographiques. Au dire des experts, les collaborateurs et les services de l’intelligence économique sont engagés régulièrement examiner les sources typographiques, y compris les journaux locaux et les revues commerciales (économiques), dans les buts de la recherche des renseignements sur les concurrents, les partenaires potentiels de la compagnie et les distributeurs.

La compagnie Washington Researchers Ltd., par exemple, publie les répertoires, qui aident à trouver l’information nécessaire économique et commerciale parmi une large variété des sources typographiques et électroniques. Le soutien essentiel est les procès – verbaux ouverts fédéral et titulaire des organismes réguliers, les conseils municipaux et les cours.

La présentation d’eux permet, par exemple, d’éclaircir, si la compagnie intéressant ne conduit pas quelque litige, si elle n’était pas accusée de l’activité criminelle ou la violation des règles de l’éthique d’affaires, si ne subissait pas les sanctions du côté du gouvernement. On peut aussi recourir aux services des sociétés spéciales s’occupant de l’étude des documents dans le domaine de business.

 

Sergey Emelynov

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here