La réaction des marchés après le 1er tour de l’élection présidentielle française

0
319

« Les marchés financiers n’aiment pas les élections », avance Patrick Arthus. En effet, quelques jours avant le 1er tour de l’élection présidentielle, l’incertitude était présente avec la crainte d’une victoire de Marine Le Pen ou Jean-­‐Luc Mélenchon ainsi que celle d’un Frexit.

L’indice de volatilité du CAC 40 en témoigne puisqu’il n’arrête pas d’augmenter depuis mars. De plus, l’écart se creuse entre le taux de l’obligation allemand (le Bund) et celui de celle de l’Etat française avec respectivement 0,2% pour le Bund et 0,95% pour la dette française à 10ans ; la dette française est entachée d’un risque plus élevé avec la peur pour les investisseurs de ne pas être remboursés en cas de victoire d’un candidat Eurosceptique.

Enfin, l’euro aussi perdrait de sa valeur face au dollar, avec une prédiction de parité c’est-­‐à-­‐dire un 1€ qui vaudrait 1 dollar, il était à ce moment à 1,07. De plus, le marché des actions serait lui aussi touché, et le consensus prédisait une dépréciation aux alentours de 30%.

Réactions aux résultats

Bourses en hausse et bond de l’euro : les marchés ne pouvaient pas rêver meilleur scénario après le résultat du 1er tour, avec 23,86% des voix pour Emmanuel Macron et 21,43% pour la candidate FN Marine Le Pen.

Dès les premières estimations, l’euro a gagnait 2% par rapport à la clôture de vendredi, allant jusqu’à 1,0937 dollar, le plus haut niveau depuis novembre 2016, il est aujourd’hui encore à ce niveau.

A la Bourse de Tokyo, à l’ouverture après le résultat du scrutin, le Nikkei gagnait 1,5 % dans les premiers échanges.

La Bourse de Paris fait quant à elle un bond plus important (+4,1%), prenant 208,68 points à 5.267,88 points. On notera que ce sont notamment les valeurs du secteur bancaire qui sont en tête des progressions (secteur à 8% de hausse), on retrouve l’action Société Générale en tête du CAC 40 (+8,63% à 50,28 euros) devant Crédit Agricole (+8,45% à 13,48 euros) et BNP Paribas (+7,74% à 66,80 euros).

Même enthousiasme sur les autres places européennes : hausse de plus de 1,6 % à Londres et de plus de 3 % à Madrid. L’indice Dax, a même franchi lundi matin un nouveau seuil historique, au-­‐delà des 12 400 points (+ 3 %).

Même les marchés américains ont réagi positivement à l’arrivée en tête du pro-­‐européen Emmanuel Macron : le Dow Jones gagnait 0,95% et le Nasdaq 1,07%, L’indice élargi S&P 500 gagnait 0,98%.

La perspective d’une « dislocation » de l’UE s’éloigne

Même si ce n’est pas la confrontation rêvée, les marchés sont soulagés et les premières réactions ont été positives. Avec la majorité des sondages donnant le candidat

Emmanuel Macron gagnant au second tour de l’élection ainsi que la plus grand partie de la classe politique qui a appelé à faire barrage à la candidate d’extrême droite. Cependant le risque politique français n’est pas dissipé entièrement avec les élections législatives qui verront un front national comme 2ème parti politique français.

Il faut aussi noter un calendrier européen chargé composé des élections au Royaume-­‐ Uni, des pourparlers sur la dette grecque, des élections en Allemagne et la possibilité de la tenue d’élections en Italie dans prochainement sont plus que suffisants pour maintenir les marchés en alerte.

Sources : http://www.lemonde.fr/election-­‐presidentielle-­‐2017/article/2017/04/24/un-­‐ scenario-­‐parfait-­‐pour-­‐les-­‐marches_5116193_4854003.html
https://investir.lesechos.fr/marches/actualites/france-­‐2017-­‐reactions-­‐d-­‐economistes-­‐
et-­‐de-­‐gerants-­‐apres-­‐le-­‐premier-­‐tour-­‐1667605.php
http://www.leparisien.fr/economie/presidentielle-­‐l-­‐euro-­‐en-­‐forte-­‐hausse-­‐apres-­‐le-­‐1er-­‐
tour-­‐de-­‐la-­‐presidentielle-­‐fr-­‐23-­‐04-­‐2017-­‐6882216.php
 

Thomas Carreyre

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here