Enternext, la nouvelle bourse dédiée au PME et ETI :

0
459

En ces temps de crédit rare, la question du financement est devenue cruciale pour de nombreuses entreprises. De la PME à la multinationale, les entreprises ont en effet les yeux rivés sur leur trésorerie. Avec un impératif commun: éviter la crise de liquidité, c’est-à-dire l’incapacité de faire face aux décaissements immédiats, du paiement des fournisseurs aux salaires des employés, en passant par les échéances d’emprunt. Car même une entreprise rentable peut se retrouver dans cette situation inconfortable, décaissements et encaissements coïncidant rarement.

En France, le financement des entreprises obéit à un ordre établi. Alors que le financement des sociétés innovantes est l’apanage des sociétés de capital-investissement, et que les multinationales se financent en grande partie grâce aux marchés financiers, les PME/ETI se financent traditionnellement grâce aux emprunts bancaires.

Suite à la crise financière de 2007, les banques ont été soumises à des contraintes réglementaires (Bâle 3) réduisant leur capacité de prêt. Les PME étant les clients

les plus fragiles des établissements bancaires, ce sont elles qui pâtissent de ce reflux de capitaux. Dès lors, la bourse, et donc les marchés financiers, apparaissent comme une solution de remplacement pour le financement des entreprises de taille intermédiaire.

EnterNext a été créée afin de faciliter l’accès des PME et ETI aux marchés de capitaux mais également répondre aux besoins de financement des PME et des ETI, en complément des prêts bancaires.

EnterNext a pour vocation de représenter un mode de financement alternatif pour les entreprises qui souhaitent ouvrir leur capital aux investisseurs sur les marchés et donner les moyens aux PME (Petites et Moyennes Entreprises) et ETI(Entreprises de taille intermédiare) de faire face à la concurrence des autres entreprises nationales et étrangères.

EnterNext est donc une filiale spécifiquement dédiée aux PME et au (ETI). Ce nouveau dispositif s’adresse aux sociétés dont la capitalisation est inférieure à un milliard d’euros. Il leur offre la possibilité, sous certaines conditions de communication financière notamment, d’être introduites en Bourse à la fois sur le marché

réglementé (compartiments B, capitalisation moyenne et C petites capitalisations de NYSE Euronext) et sur le marché organisé (Alternext).

750 entreprises d’Euronext et d’Alternext sont concernées en France, en Belgique, aux Pays Bas et au Portugal. Par ailleurs, le PDG d’Enternext, Eric Forest, espère ainsi 80 cotations sur les trois premières années d’activité de la bourse. Cette bourse vise à avoir des bureaux répartis dans toute la France de manière à séduire des entreprises localisées sur l’ensemble du territoire national ; mais visera aussi les PME de tous les pays européens qui ne disposent pas, pour la plupart d’entre elles, d’un outil comme celui-ci.

La question désormais est de savoir : ENTERNEXT est-elle un moyen suffisant et efficace pour subvenir au financement des PME et ETI ?

Bouzidi FATIMA-AZZAHRA

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here