Aman KAHARDecember 16, 2017
Fintech-ICO-1024x576.jpg

2min2670

La société Fintech Revolut a levé 250 millions de dollars portant sa valorisation à 1,7 milliard de dollars, a annoncé la compagnie. Revolut a maintenant recueilli 340 millions de dollars depuis son lancement en 2015. DST Global, une société qui était un des premiers investisseurs dans Facebook et Spotify, a mené la ronde de financement, qui comprenait d’autres sociétés de capital-risque de premier plan.

La société basée à Londres fournit une carte de débit qui permet aux gens de dépenser de l’argent dans 150 devises sans frais à un taux de change en temps réel. Il a depuis élargi les services pour offrir un compte courant. La société a déclaré avoir 250 000 utilisateurs actifs par jour, avec l’objectif d’obtenir 100 millions d’utilisateurs dans les cinq prochaines années.

Cependant, Revolut fait face à une concurrence féroce d’un certain nombre de sociétés fintech à croissance rapide, y compris TransferWise et Monzo. TransferWise, également une start-up britannique, a annoncé sa première année rentable en 2017. Son directeur financier, Matt Briers, a déclaré à CNBC dans une récente interview qu’il prévoyait une nouvelle année de bénéfices pour l’exercice 2018. La société a également lancé une carte de compte et de débit, faisant office de concurrence directe à Revolut.

Revolut a grandi rapidement. La société a atteint le seuil de rentabilité en décembre et a annoncé que le volume des transactions a bondi à 1,5 milliard de dollars, en hausse de 700% au cours des 12 derniers mois. Il offre un service d’abonnement mensuel premium et cherche à étendre ses produits pour inclure les économies et les prélèvements automatiques. Un autre produit lancé plus tôt cette année était le commerce de crypto-monnaie. Il a jusqu’ici été offert à un nombre limité de clients, mais Storonsky a déclaré qu’il a contribué à augmenter le nombre d’utilisateurs sur la plate-forme.


Aman KAHARDecember 16, 2017
Fotolia_96214416_XS-1.jpg

3min2410

Peu à peu, l’ère des coûts d’emprunt record est en train de disparaître, ce qui signifie que les Américains paieront plus pour les hypothèques, les prêts et autres formes de crédit. Le rendement du T-bond à 10 ans, qui permet de fixer les taux d’emprunt pour les prêts automobiles, les prêts hypothécaires et autres prêts, a grimpé à 3% mardi pour la première fois depuis Janvier 2014.

La hausse des obligations d’État américaines à 10 ans intervient alors que la Réserve fédérale, qui a relevé les taux à court terme le mois dernier pour la sixième fois depuis décembre 2015, continue d’augmenter son taux directeur pour revenir à des niveaux historiquement normaux après les avoir ramenés à 0% fin 2008. La banque centrale du pays augmente ses taux en réponse à une économie plus forte, à une inflation plus élevée et à un taux de chômage à son plus bas niveau depuis 18 ans.

Du coté de Wall Street, cette hausse annonce des taux d’intérêt plus élevés pouvant affecter les bénéfices des entreprises et un niveau d’inflation qui s’accélère. Pour maitriser cette inflation, la FED doit proposer un retour sur investissement plus élevé qu’auparavant pour emprunter sur les marchés. Avec des taux d’intérêt plus forts, les consommateurs ont tendance à épargner davantage pour profiter de rémunérations plus importantes et leurs revenus disponibles sont donc plus faibles. Avec moins de dépenses, l’économie a tendance à ralentir et l’inflation à diminuer.

La plus grande place financière au monde s’attend à ce que les taux continuent d’augmenter. Le marché s’attend à deux nouvelles hausses de taux de la part de la banque centrale du pays cette année – des actions qui affecteront les cartes de crédit, les lignes de crédit sur valeur domiciliaire et les hypothèques à taux variable. Capital Economics, société de conseil en recherche économique, prévoit une hausse de 3,5% du rendement du Trésor à 10 ans à la fin de 2018



About us

Bonds & Shares is a participatory non-Profit information platform for, through and by experts in finance and business.


CONTACT US

CALL US ANYTIME