Créons notre taux de change et devenons les maîtres du monde !!!!!

0
140
Businessman with book drawing abstract forex chart. Double exposure. Fund management concept
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Octobre 2014 – Le Fond monétaire international(FMI) publie son rapport sur les perspectives d’évolution de l’économie mondiale. Pour les personnes qui ignorent tout de ce rapport, disons que c’est un document qui présente une analyse de l’évolution de l’économie mondiale ainsi que les projections du FMI : Par groupe de pays, zone géographique et même individuellement. Mais cette fois-ci, une information particulière viendra bouleverser un ordre préétabli depuis plus d’un siècle :

La Chine vient de passer première puissance économique mondiale devant les Etats-Unis d’Amérique ″.

Curieusement, la nouvelle est d’abord passée inaperçue à l’assemblée annuelle d’Octobre 2014 du FMI et de la Banque mondiale Peut-être à cause de son caractère gênant pour les USA ou encore parce qu’elle est sans grande importance pour tous ces éminent économistes qui étaient présent – avant de faire écho partout dans le monde grâce aux médias. Qu’en est-il vraiment ?

Ce fameux PIB !!!!

Il faut d’abord savoir que pour juger de la puissance économique d’un pays, Le FMI et la Banque mondiale calculent le Produit Intérieur Brut de ce dernier. Il s’agit d’un agrégat économique qui mesure la richesse crée par ce pays sur une période de temps donnée (généralement 1 an). À titre d’exemple si le PIB de de la France est de 1 M€ en 2013, cela signifie que toute la richesse crée sur le territoire français par les personnes physiques ou morales durant l’année 2013 est de 1 M€.

Ainsi, en calculant le PIB de chaque pays, on peut établir un classement de richesse en les alignant par ordre décroissant de PIB. Mais les PIB étant exprimés dans des devises différentes, il faut les convertir dans une même unité monétaire pour pouvoir faire le classement : facile !!! On les convertis tous en dollars américain. Cependant quel taux de conversion utilisé ?

A priori la première réponse et la plus normale qui nous viendrait à l’esprit est : le taux de change officiel en vigueur sur le marché change. Eh bien, en utilisant cette méthode, le PIB américain reste en 2013 de 16.800 M$ alors que celui de la Chine est de 8.905 M$. L’écart est colossal et les prévisions pour 2014 laissent un PIB américain supérieur à celui de la Chine. Conclusion : USA 1er et chine 2ième. Alors le FMI et les Médias commettent-ils une bévue  en affirmant : La chine vient de passer première puissance économique mondiale devant les Etats-Unis d’Amérique ?

Et le FMI créa le PIB par parité de pouvoir d’achat !

Non, car ils ont utilisé un autre taux de conversion : la parité du pouvoir d’achat(PPA). Il s’agit de mesurer la valeur réelle de chaque monnaie sur son territoire en termes de pouvoir d’achat.

Par exemple, un Big Mac est supposé avoir la même valeur dans tous les pays. S’il coûte 1$ aux USA et 2 Yuans en Chine le taux de conversion retenue sera 1$ pour 2 yuans et non le taux du marché de change. Ainsi en utilisant la parité de pouvoir d’achat, le PIB chinois passe automatiquement de 8.905 M$ à 16.200 M$ (contre un PIB américain de 16.800 M$) en 2013 et passera en 2014 à 17.632 M$ (contre un PIB américain de 17.416 M$). Ce qui est tout à fait normal, vu les coûts de production très faibles en Chine. Posons-nous la question de savoir, laquelle de ces deux méthodes est la plus objective ?

Sans se lancer dans un exposé des critiques parfois virulentes sur chacune de ces méthodes : il est indéniable que le PIB PPA favorisera les pays ou la main d’œuvre est la moins chère possible. Comme c’est le cas de l’Inde qui devient soudainement la 3ième puissance mondiale  devant le Japon et l’Allemagne. En Europe, c’est la Russie qui devient la deuxième puissance économique alors qu’en Afrique le géant sud-africain se retrouve à la 3ième place. Le plus étonnant est l’Indonésie qui est hissée au rang de 9ième puissance économique mondiale loin devant le Canada (15ième), la Corée du Sud (13ième) et suivie de près par le Royaume-Uni (10ième).

Même si aucune des deux méthodes n’est suffisante pour les comparaisons de PIB, le classement par parité de pouvoir d’achat semble perplexe quant à la première méthode. Une chose néanmoins reste sûre, la conversion des devises continue toujours de se faire au taux du marché de change et non selon la parité de pouvoir d’achat. Par conséquent quel que soit la quantité de biens que 1 $ américain puisse acheter aux Etats-Unis, il achètera beaucoup plus de biens en Chine que 1 Yuan chinois.

Un individu possédant 100$ américain est donc plus riche qu’un individu possédant 100 yuans.

Moustapha Traoré

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Leave a Reply